The news is by your side.

Haïti: La précarité du pays est la responsabilité de certains parlementaires qui s'amusent à financer des manifestations, selon les alliés et les proches du pouvoir à Petit-Goâve

41

Sortant de leur silence, les militants et alliés du pouvoir en place annonçent une grande mobilisation en vue d’exiger la reprise des activités paralysées dans la cité.
Ce jeudi 22 novembre 2018, il y a eu une conférence de presse dans les deux camps:
D’une part, les militants, partisans, sympathisants et alliés du pouvoir fustigent les membres de l’opposition qui, selon eux, se servent de l’affaire “Petro caribe ” pour destabiliser le pays et annoncent, du même coup, une grande mobilisation non-stop, dans les jours à venir.
Il faut que nos enfants aillent à l’école. Les dits opposants accaparent le pays pour leur compte personnel, a déclaré Fedner Hilaire Admirable.
Il critique aussi certains parlementaires qui font semblant de soutenir l’équipe en place et financent, en même temps et en cachette, les manifestations anti-gouvernementales dans les villes de Province. “Ce n’est pas une question de Petro-caribe que l’on cherche à résoudre mais on utilise des manoeuvres politiques pour plonger le pays dans un désordre généralisé, ont-ils avancé.
Les militants, notamment Hilaire Admirable, Félix Salomon Jeune, André Fable Jean-Louis, Miguel Bazile et Marjory Thérenciel, proposent au Président de la République et au Premier Ministre de créer immédiatement une commission en vue de prendre en charge les revendications de tous les secteurs.
En concluant “vive la démocratie, vive le drapeau bleu et rouge, à bas les pseudos fils de Dessalines et les “Petrowilibè”.
D’autre part, la branche locale de l’opposition a tenté une nouvelle manifestation ce vendredi 23 novembre 2018 à partir de 9h 30 am pour réclamer la démission du Président Jovenel Moïse..
Les membres de l’opposition se sont donnés rendez-vous sur le terrain de Gaston (Petit Goave), leur lieu habituel de rassemblement. Malheureusement, cette manifestation a été annulée prématurément quelques minutes après, au niveau de l’avenue Liberté, faute de recette. Cependant, le prétexte, une rumeur fait croire qu’un affrontement pourrait éclater entre les membres du PHTK et ceux de l’opposition…
Les membres de l’opposition ont critiqué et accusé l’ancien Député Thimoléon qui, selon eux, a distribué de l’argent à Petit-Goâve dans le but de faire échec à tout mouvement de protestation. Une accusation rejettée d’un revers de main par l’ancien président de la chambre basse.
Auteur: Anel Joseph
Rédaction: Jérôme Dorsonne Emerson

Les commentaires sont fermés.