The news is by your side.

Haïti / Sécurité : L’ultimatum de 72 heures lancé par le ministre de la justice aux résidents de Village de Dieu, l'OPC s'exprime

88

À travers un communiqué de presse, l’Office de Protection du Citoyen et de la Citoyenne (OPC), exprime ses préoccupations face aux déclarations faites par le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP), Lucmane Délile, hier vendredi, où, il demande aux gens paisibles de Village de Dieu, de vider les lieux dans un délai ne dépassant pas 72 heures, afin de ne pas entraver les actions des instances concernées face à la terreur que sème les bandits.

L’OPC est convaincu que cette décision du titulaire du MJSP, peut mettre en danger la vie des citoyens de ce bidonville qui ne pourront pas laisser en toute tranquillité ce quartier sans l’aval des gangs armés qui font la loi. Le Protecteur du Citoyen et de la Citoyenne s’interroge sur le sort qui serait réservé aux résidents par ces derniers et attire l’attention des autorités qui semblent négliger certaines paramètres dans leurs approches, qui soient considérées comme une violation des droits humains.
L’OPC encourage à l’État, à faire de la sécurité de la population, une vraie question d’État avec sérénité, mais surtout avec des plans d’opérations stratégiques.
L’OPC en a aussi profité pour recommander aux autorités concernées d’assister des milliers de familles haïtiennes, où leurs conditions de vie ont sérieusement dégradées, en cette période de confinement face à la propagation du Coronavirus.
Nancy CONSTANT

Les commentaires sont fermés.