The news is by your side.

Haïti: Une nouvelle commission prend les rênes de l'hopital Notre Dame à Petit-Goâve

55

Pour mettre fin à la crise que connait le plus grand centre hospitalier de la région Goâvienne, une nouvelle commission est installée à la tête de l’hopital Notre Dame de Petit-Goâve en remplacement de l’ancien directeur, Dr Charléus Ernso repoussé par un groupe d’employés.
En présence des membres de la société civile, le maire de la ville, Jean Samson Limongy, des partenaires médecins cubains, le président de la commission santé à la chambre basse, les membres du personnel médical et administratif ont répondu à la cérémonie.
Selon le directeur départemental sanitaire de l’ouest, Dr Martial Benêche, cette commission est composée de 5 membres présidé par le Dr Fred Jasmin et la supervision sera assurée par le Dr Gourdet Wilnès, un représentant de la DSO.
Conscient de la situation, le Directeur Sanitaire de l’ouest, et l’ex-directeur de cet hopital Dr Martial Bénêche a démontré la nécessité de redresser la barre, puisque le traitement du patient doit commencer dès la barrière…
De nombreux changements vont être opérés en commençant par le roulement. Nous allons tout revoir. Les travaux vont être poursuivis.
Le ministère de la santé publique va appliquer une politique de zéro tolérance envers les médecins et infirmières qui ne viennent pas travailler. Enfin ,le désordre est terminé à déclaré Dr Martial Bénêche!
Par ailleurs, il critiquent certains employés qui refusent de travailler pourtant ils viennent régulièrement retirer leur chèque. Ça ne peut plus continuer. Nous allons traquer les pêcheurs en eau trouble, a t-il martelé. Les chèques des absentéistes seront retenus à la DSO. Nous allons compresser et agir avec les yeux bandés sans aucun état d’âme! Le nombre des employés supplémentaires sera réduit à l’hopital.
D’autres part, il rappelle aux membres de la commission avec un ton ferme, sur “sa première mission qui consiste à rendre disponibles les soins et services de santé, sachant que Petit-Goâve est une Ville difficile et compliquée. Difficile parce qu’on veut toujours traquer l’effort de l’autre sur l’autel de la politique active. On ne peut pas mettre la politique dans tout, selon le directeur Sanitaire de l’Ouest. On s’acharne à critiquer plutot que de parler des choses positives à Petit-Goâve. Ce déficit à vouloir promouvoir la positivité sur le plan local doit être comblé.
Docteur Martial annonce que des médecins Cubains vont offrir leurs services au sein de l’hopital Notre Dame, notamment à la maternité et à la salle d’opération.
Le DSO S’exprime envers des accusations que l’on a portées à tort et à travers contre lui, en ce qui concerne le blocage de l’hopital Notre Dame Quoi qu’on dise, Directeur de la DSO ,Il assume ses responsabilités et il s’attache aux soins de la Population. La DSO va supporter la commission.
Cependant le Maire Jean Samson Limongy a versé des larmes d’émotions par rapport à l’incapacité de l’hopital face aux exigences de la population en matière de soins de Santé.
Dans un rapport d’enquête, le maire a révélé pour le mois dernier, plus d’une trentaine de femmes ont laissé la ville de Petit-Goâve pour pouvoir accoucher leurs enfants à l’hopital fonds des Blancs.
Ceux-ci provoquent plus d’émotions chez le maire de petit-Goâve. Toutefois, il croit c’est une obligation pour la commission à travailler de manière à répondre aux besoins sanitaires de la Population.
Anel Joseph

Les commentaires sont fermés.