The news is by your side.

Jovenel Moïse tente de dissuader le Sénat sur le dossier d'interpellation de Jean-Henry Céant

70

Dans une lettre adressée au président du Sénat ce mardi 19 mars, le Président de la République, Jovenel Moïse tente de dissuader le Grand corps sur le dossier de l’interpellation de Jean-Henry Céant.
En effet, Jovenel Moïse avise le sénateur Carl Murat Cantave qu’il a été informé par correspondance officielle de la chambre des Députés que le Premier ministre Jean-Henry Céant a été renvoyé suite à une motion de censure votée par 93 voix pour, 6 contre et 3 abstentions.
Ainsi, conformément à l’article 137 de la constitution, le Chef de l’État indique que des consultations seront entreprises en vue de désigner incessamment un nouveau Chef de Gouvernement.
Cette lettre à Carl Murat Cantave intervient à un moment où les pères conscrits ne jurent que par la tenue de la séance d’interpellation de Jean-Henry Céant mise en continuation pour ce mercredi 20 mars faute de quorum à l’appel nominal de lundi dernier.
Certains Sénateurs ont jugé inconstitutionnel le vote de censure de la Chambre basse à l’encontre du Premier ministre Jean-Henry Céant.
Israël Jeune

Les commentaires sont fermés.