The news is by your side.

Poésie internationale : Haïti continue de faire mouche dans le monde des lettres

110

Le jeune Claude-Bernard Elio ALCEUS, étudiant finissant en Psychologie au Campus Henry Christophe de l’Université d’Etat d’Haïti à Limonade (CHC-UEH-L), encore une fois vient de confirmer son talent poétique en décrochant le quatrième prix de la 4e édition du concours ’’ Africa Poésie ’’ dont il a été le cinquième lauréat l’année d’avant. Cette année, il est le seul haïtien à pouvoir épingler son nom en or dans le tableau des lauréats de ce grand concours international de poésie francophone.
Ce prestigieux prix nous fait comprendre que, si certains jeunes se trouvent donc absorber par le ’’chawapetisme’’, d’autres tiennent le coup tambour battant tout en nous donnant l’espoir qu’un jour Haïti prospérera et sortira de son marasme à tous les niveaux.
Le natif des Gonaïves Claude-Bernard Elio, transcende l’espace avec son texte « Regret noir », pour ramener le bicolore haïtien au seuil du quatrième prix de ce concours réalisé avec des jeunes des quatre coins du monde.
Ce texte, nous retrace l’égarement d’un poète qui a perdu sa terre d’origine, son regret de ne pouvoir y retourner.
En savourant ce texte nous retrouvons un goût d’une profonde nostalgie et surtout lorsqu’il dit :
Je suis cet Africain…
Emporté et ballotté par les flots
Loin des iles sous le vent
Egaré sur la terre d’Haïti
Issu peut-être de la Namibie
De l’Angola, du Sénégal
De la Guinée ou de la Zambie
Je suis cet Africain…
Si malheureusement, nous avons perdu toutes notions de repères et d’appartenance, le texte ’’regret noir’’ se veut une synectique à nos origines, un divorce aux schismes et aux pélucats.
Rosené Renel

Les commentaires sont fermés.