The news is by your side.

Politique : Démission au sein du comité de pilotage pour le dialogue national

59

L’un des membres le plus populaires du nouveau comité de pilotage pour le dialogue national désigné par arrêté présidentiel démissionne.
Le Président Jovenel a signé vendredi 22 février 2019, un arrêté portant nomination des membres du comité de pilotage pour le dialogue national. À seulement quelques jours de ce décret, l’on enregistre déjà une grosse boude qui laisse indécis l’opinion publique nationale et même internationale.
Cette boude n’est nulle autre que la démission du leader de l’organisation paysanne Kozé Pep : Charles Suffrard.
Selon le démissionnaire, les raisons pour lesquelles il se sépare du comité s’inscrivent en droite ligne avec le non-respect des objectifs préalablement fixés : « Le nouveau communiqué du palais national vient de brouiller la mission du comité de pilotage. Le comité n’avait pas la mission de travailler pour qu’il y ait un nouveau gouvernement inclusif selon le communiqué de presse du palais national », a-t-il souligné.
D’après le Journaliste de Magik 9, Roberson Alphonse, d’autres membres du comité de pilotage demandent au président de la République d’ôter le communiqué de presse qui donnerait une nouvelle mission au comité comme condition pour qu’ils puissent admettre de continuer à en faire partie.
Quarante-huit heures après l’arrêté présidentiel nommant sept personnalités du pays pour piloter le dialogue national, l’actualité fait des choux gras dans la presse haïtienne. Entre critiques acerbes, prises de position tranchées, chacun y va de son gré.
De mémoire, l’installation du comité de pilotage pour le dialogue national est prévue pour cet après-midi au palais national à 14 h.
Renick JOSEPH

Les commentaires sont fermés.