The news is by your side.

Culture : MAZORA, le Comédien pour qui le rire n'est pas un masque

156

Mondésir AUGUSTE, reconnu sous le sobriquet MAZORA, est le comédien défrayant la chronique grâce à ces émissions télévisées sur STROM TV et sur la RSF(Radio Sans Fin). Toujours en compagnie de BET et de Stéphanie, ils s’amusent librement et les télespectateurs de STORM TV s’offrent un bon temps de loisirs aux heures de l’émission baptisée DEMOKRASI. Et, de l’autre côté, à la Radio Sans Fin (RSF), il est accompagné de Jean Philippe Fanfan plus connu sous le nom Pastè Blaze puis d’Emmanuella Dorestal et Yvnert Foeshter Joseph.
Dans une intervieuw accordée à la rédaction de La Brève, le comédien raconte sa première apparution sur scène et les artistes qui l’ont inspiré. “C’était quelque chose de passionnant car ce ne fut pas prévu, j’ai juste été au bon endroit et au bon moment”, a-t-il expliqué. Intérrogé sur ses modèles, il a clairement déclaré que son comédien préféré est Ashley Laracque tout en précisant que celui qui l’a beaucoup plus inspiré est le feu T-Bato, le blagueur.
Mazora, l’artiste qui porte toujours des couleurs qui frappent l’attention des gens est aussi chef de cuisine. Mais goûter aux plats de ce chef, personne ne peut pour le moment car il s’attache à ses émissions et ne compte pas lâcher. Malgré les menaces et agressions subis notamment celle de Ronald Nelson dit Roro Nelson, à Storm TV. Nonobstant tout cela, l’artiste suit son chemin et l’émission DEMOKRASI compte déjà cinq (5) ans à divertir les nombreux téléspectateurs qui aiment rire pour gérer le stress paralysant de cette vie.
À la question, s’il ne craint pas des attaques, il a répondu par la négation. toutefois, il admet que ses coéquipiers l’ont toujours conseillé de ne pas aller trop loin dans ses blagues. Pour moi, c’est tout simplement un show a-t-il lâché sans langue de bois. En définitive, le show qu’ils animent attirent beaucoup de gens tant en Haïti qu’à l’extérieur, c’est un remède contre le stress et toute la ville en parle.
Jessica Jourdain

Les commentaires sont fermés.