The news is by your side.

Décès d'un prisonnier à Pétit-Goâve

67

Après plus d’une semaine d’hospitalisation, le prisonnier Registre Mario a rendu l’âme à l’hôpital Notre Dame de Pétit-Goâve. Il est victime de la mauvaise condition sanitaire de la prison civile de la cité de Faustin Soulouque.
Dans une chambre de 4 mètres carrés sont incarcérés des centaines de détenus de la prison civile de Pétit-Goâve. Dans une telle situation de promiscuité, les prisonniers ont souvent souffert de malnutrition, de grattelle, d’infection de toutes sortes et trépassent par intermittence.
Rappelons que la prison civile de la juridiction de Pétit-Goâve a été détruite au cours des événements insurrectionnels de 2004 qui ont chassé le président Jean-Bertrand Aristide du pouvoir. Grâce à un financement de l’USAID, un nouveau local flambant neuf a été construit pour loger la prison civile mais n’est jamais inauguré. Selon le commissaire du gouvernement, maître Fougy Pierre, le bailleur exige à l’État haïtien de déplace le marché communal qui se trouve dans le parage de la prison.
Entre temps ,les policiers ne peuvent pas résister aux puanteurs dégagés dans l’espace.
Anel Joseph

Les commentaires sont fermés.