The news is by your side.

Équateur : des personnes décédées au Covid-19, abandonnées dans les rues dans la ville de Guayaquil

139

Située dans la partie Ouest de l’Equateur, Guayaquil, la deuxième ville du pays est actuellement transformée en une vallée de la mort pour ses habitants. Frappée par le Covid-19 il y a quelques semaines de cela, cette ville qui fut dans le temps, surnommée la Perle du Pacifique, compte plus de décès liés au Covid-19 que tout le reste du pays réuni. A cause de la défaillance du système sanitaire, les hôpitaux ne peuvent pas offrir des soins aux personnes touchées par la maladie. Les corps des personnes décédées au Covid-19 sont abandonnés un peu partout à travers les rues de la ville. Dans l’attente de l’arrivée des autorités, certains de ces corps passent plus de 72 heures de temps sur les trottoirs. Face à cette situation, l’Etat équatorien demeure impuissant et tarde à réagir.
Le samedi 03 avril, le Vice-président équatorien, Otto Sonnenholzner dans une intervention télévisée, s’est excusé auprès de la population.”Cette semaine, nous avons subi une forte détérioration de notre image internationale. Nous avons vu également des images qui n’auraient jamais dû exister, et je vous présente des excuses pour cela”, a écrit Le Journal de Montréal. Aussi a-t-il envoyé ses sincères condoléances aux familles qui ont perdu l’un des leurs.
Selon des chiffres officiels relayés par plusieurs médias locaux et internationaux, le bilan s’alourdit de jour en jour. La ville de Guayaquil dénombre à elle seule pas moins de 70% des cas de contamination dans tout le pays. Derrière le Brésil et le Chili, l’Equateur devient pour le moment, le troisième pays le plus touché au Covid-19 du Continent Sud-américain. Seulement pour le 1er avril, Guayaquil dénombre 98 décès et 1937 cas de contamination. Ce qui porte au total le nombre des contaminés à 3 465, contre 172 décès. C’est un bilan catastrophique pour ce petit pays de l’Amérique du Sud, au climat combien diversifié.
Les habitants de l’Equateur, notamment ceux de Guayaquil qui vivaient déjà dans une pauvreté extrême, assistent présentement à une dégradation exponentielle de leur situation de vie. Sous les menaces de la pandémie, la population commence à rester chez elle. Maintenant, il reste à savoir comment le gouvernement équatorien va procéder pour venir en aide aux plus nécessiteux. Le Covid-19 continue non seulement de mettre à genoux l’économie mondiale, mais aussi, il démasque les voiles du système sanitaire des pays où la santé des citoyens n’a jamais été une priorité pour les autorités étatiques.
La Brève Info

Les commentaires sont fermés.