The news is by your side.

Haïti : Cité Soleil, Boston « Ti Joseph » fait la loi

129

« Ti Joseph » un nouveau chef prend déjà les rênes, après la mort du présumé chef de gang Genel Louis alias « Ti ougan » premier chef à Boston, l’un des quartiers de la commune de Cité Soleil, son second « Bacha » ainsi que deux de leurs soldats, Benson et Mackendy au cours de la journée du vendredi.
Avec l’émergence du nouveau chef de gang connu sous le nom de « Ti Joseph », les habitants de la commune de Cité Soleil, plus précisément dans le quartier de Boston vivaient une situation de vives tensions, ces dernières heures de la journée. Selon les déclarations d’un habitant de cette banlieue qui requiert l’anonymat, les premières heures qui suivent l’annonce de la nouvelle de la mort de l’ancien chef de gang de la dite zone, les habitants étaient obligés de rester chez eux, certains avec leurs portes fermées à double verrou, la présence d’aucuns petits marchands qui bordent toujours les trottoirs ne se faisaient pas ressentir, les boutiques étaient toutes fermées, en somme tout était paralysé dans la zone.
Mais en fin d’après midi, quatre heures environ, après un coup de fil auprès de ce même habitant, il tenait à nous dire que timidement les activités commencent à reprendre dans la zone, certains petits détaillants étalent leurs produits, et on pouvait remarquer des passants mais néanmoins, la présence de nouveaux badauds les rend encore sceptique. Encore il nous fait savoir que s’il y a ce calme apparent c’est à la suite de la déclaration du nouveau chef faisant croire qu’il n’est pas contre les intérêts de la population civile, que c’est ce dernier abattu qui était plutôt contre les intérêts de la zone.
«A quelque chose malheur est bon» on fait allusion à cet adage, pour faire mention de ces gens, exaltant leur retour au bercail, qui, sous le règne du chef qui n’y est plus, étaient chassés de la zone, et encore poursuit notre informateur, que les différentes zones telles que Bel-air, Belekou entre autres, qui étaient détachées de Boston ainsi que les différentes zones où ce dernier commandait ne forment apparemment, et à nouvelle date qu’une seule horde. Par ailleurs certains habitants marmonnent que l’ancien chef lui allait inaugurer un centre de détente « la piscina » avec au moins trois chambres d’hôtels, que lui il voulait que la zone ne soit plus en guerre et en fin de compte qu’il ne prônait que le social.
Tellement nombreux, on ne peut citer les noms des divers chefs de gang qu’ont connu les différents quartiers de la commune de Cité Soleil, à cet égard peut-on considérer la chefferie comme un élément nécessaire et suffisant à la structure de cette dite société ?

Jean Martin Galumette

Les commentaires sont fermés.