The news is by your side.

Haïti: un État fragile, des autorités bidons

127

Peu après le passage de l’ouragan Matthew, Haïti devient encore plus fragile et précaire.
Considéré comme le pays le plus pauvre de la région, Haïti fait face encore à l’une des pires catastrophes de son histoire.
Si Haïti est aussi fragile, on ne peut ne pas accuser ses dirigeants bidons qui cherchent à accaparer quelques sous pour assurer leur bien-être et celui de leurs familles.
Le ministre des affaires étrangères d’Haïti Pierrot Delienne, dans une conférence à la Primature, a déclaré, qu’il n’y a pas de soldats dominicains sur le sol Haïtien. Moins de 48 heures après, il a été démasqué par des sénateurs.
Comment Haïti peut devenir un État fort, si ces dirigeants mentent comme ils respirent?
15 jours après le passage de l’ouragan, les autorités ne sont pas en mesure de donner le nombre exact de décès causés par Matthew. Leur incapacité à venir en aide à des milliers de sinistrés est désarmante.
Lors de sa conférence de presse conjointe avec le secrétaire général de l’ONU, le président provisoire Jocelerme Privert, s’était contenté de se demander: est-ce que ça dérange? Tout en se réjouissant de ces déclarations estimées convaincantes.
Il est vrai que pour ces gens abandonnés, tout aide sera la bienvenue, et ça ne dérange pas! Mais réfléchissant aux récentes déclarations mensongères de notre Ministre des affaires étrangères, oui ça dérange!
L’aide humanitaire peine à toucher 25% de la population sinistrée. Les détournements des dons pourraient être considérés comme planifiés, car les autorités ne sont en mesure de fournir aucune explication à la population concernant les auteurs de ces actes minables.
Bref, Haïti est dans un carrefour où chaque personne doit lutter pour sortir de cette pauvreté extrême qui ronge cette société depuis des générations!
On est foutu! Parce que des autorités bidons décident de notre condamnation.
La Brève

Les commentaires sont fermés.