The news is by your side.

Haïti: "je réponds par le dialogue à la violence politique" martèle Jovenel Moïse

44

Enfin tôt ce matin soit vers les deux heures, dans un discours creux pas trop différent des autres, le président de la république, Jovenel Moïse s’est adressé fadement à la nation. Une adresse qui semble n’avoir rien apportée face à la situation de tension qui règne dans plusieurs villes du pays, aux désidératas de l’opposition politique, mais au contraire amplifie la mobilisation dans les rues.
Une adresse à la nation dans laquelle le président dit qu’il n’entend pas répondre par la violence à la violence politique et qu’il ne compte pas se décharger des ses responsabilités pour répéter ses propos “popilasyon an ban mwen yon chay mwen pap kouri pou chay la menm si l lou” les réactions.
Le président semble ne pas mesurer la dimension de la crise, les responsables qui incombe sa fonction,” déclare le colonel Himmler Rebu dirigeant du parti politique GREH, qui réagit suite à l’adresse tardive du président.
Pour le militant politique et porte parole de la structure politique VIV AYITI, Rony Thimoté, l’appel au dialogue du chef de l’État n’est que du canulard car aucun secteur, groupe de l’opposition qu’il appartient, n’oserait cracher sur les cadvres des gens victimes dans les manifestations.
Par Rodianco Fils Azor

Les commentaires sont fermés.