The news is by your side.

Haïti: Journée de mobilisation à travers le pays contre le pouvoir en place

102

Ce jeudi 7 février, plusieurs villes se sont mobilisées contre le gouvernement Moïse-Céant. Les manifestants qui ont gagné les rues des principales villes du pays ont protesté contre la cherté de la vie et la corruption et ont exigé aussi le départ du président Jovenel Moïse. À Mirebalais, ces mobilisations ont été virées au drame lorsqu’un véhicule a percuté une demoiselle, Darline Lubin, au moment où la police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser un groupe de manifestant qui érigeaient une barricade. En colère, les manifestants ont envahi le commissariat, incendié deux véhicules, cassé des vitres et incendié un poste de police se trouvant à l’entrée du Commissariat.
Des scènes de violence ont été aussi recensées à Pétion-Ville où des manifestants se sont attaqués à certaines entreprises. En plus d’un camion incendié à route Frères, deux voitures privées ont été brulées dans une maison de Pétion-Ville lorsque les manifestants ont ouvert de force le portail. À Fond-des-Nègres (département des Nippes), deux personnes ont été tuées au cours d’une manifestation. Peterson ainsi connu a été tué lors d’échauffourées avec les policiers du Sous-commissariat alors que Sandra, mère de deux enfants a été atteinte par accident. À Cap-Haitien où une foule s’est déferlée dans les rues, au moins une personne a été tuée et cinq autres blessées.
Port-au-Prince, Gonaïves, Cayes, Jacmel, Petit-Goâve, Miragoâne sont parmi tant d’autres villes du pays qui ont réclamé la démission du Président Jovenel Moïse lors de grandes manifestations simultanées.
Israel Jeune

Les commentaires sont fermés.