The news is by your side.

Haïti : Le secteur de l’opposition nie la trêve réclamée par Joseph Jouthe

52

Lors de son investiture à la primature le Premier Ministre a réclame de l’opposition d’observer une trêve, telle demande ne sera pas agrée au niveau du secteur de l’opposition. En effet de 24 heures après l’installation, le porte parole du secteur démocratique et populaire est monté au créneau et annonce clairement ses intentions.
En guise de réponse au Premier Ministre, André Michel stipule qu’il n’y aura pas de calme : « Il n’y aura pas de trêve. C’est maintenant que le combat commence. Aujourd’hui, la seule option politique viable qui reste c’est le rassemblement pour lancer la phase finale du combat »
L’homme de loi réitère que le président de la république a trompé tout le monde de par ce choix.
« Les conditions dans lesquelles Jovenel Moise a choisi son premier ministre de facto prouvent qu’il n’est pas un homme de dialogue et n’a aucun respect pour les groupe politiques et de la société civile qui avaient choisi de participer avec lui aux discussions initiées à la nonciature apostolique. Le président les a roulés dans la farine pour une deuxième fois » dit-il d’un ton ironique en félicitant le SDP et l’alternative de n’y avoir pas pris part.
Contrairement à ce que pensent les Etats Unis qui abordent du sens du dialogue, le leader politique reste ferme sur ses convictions. Tout en insistant sur la Conférence Nationale et une nouvelle constitution André Michel conclut que rien n’est possible avec Jovenel Moise au pouvoir notamment les élections.
La Brève

Les commentaires sont fermés.