The news is by your side.

Haïti: Le travail du CAN souligné par nombre de citoyens

76

Le Centre Ambulancier National (CAN) est une entité du Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) dont sa mission est de porter assistance et secours grâce à son réseau ambulancier couvrant tout le territoire national.
Le CAN est l’une des rares entités de l’Etat qui, en ces temps difficiles, arrivent à offrir un service louable touchant à temps des citoyens en situations difficiles.
À un moment où l’accès vers de nombreux centres hospitaliers du pays s’avère vraiment difficile, le Centre Ambulancier National, à travers une équipe dynamique vole au secours de nombreuses femmes enceintes et d’un bon nombre de victimes par balles, de l’avis de plusieurs citoyens intervenant sur les ondes d’une station de Radio de la Capitale.
Divers citoyens signalent que le service offert par le centre est de qualité même s’ils admettent qu’avec plus de matériels à son actif la satisfaction serait plus grande. À cet effet, ils plaident en faveur d’une meilleure gestion de cette entité par les responsables du Ministère de la Santé Publique et de la Population.
Des chiffres pour mieux comprendre le travail du CAN
Le Centre Ambulancier National-CAN via sa page facebook vient de communiquer les statistiques des urgences prises en charges pendant le mois d’octobre 2019 pour les réseaux départementaux: Ouest/Sud-Est, Nord/Nord-Est et Artibonite.
Avec 467 cas d’urgences prises en charges, les urgences obstétricales arrivent en tête suivies par les maladies chroniques (Cardiopathies, AVP, ect.) qui accusent plus d’une centaine de cas soit 125. De plus, pour les accidents de la voie publique 111 cas d’urgences ont été prises en charges par le CAN et 47 pour les plaies par balles. Aussi, peut-on lire sur la page facebook du Centre Ambulancier National, 50 cas pour les Blessures et Fractures de degrés divers, 5 pour les cas de Brulures contre 66 pour les Transferts(Références et Examens de Laboratoires).
Entre temps, si les antagonistes ne cherchent pas à trouver un modus vivendi, les choses pourraient tourner au pire compte tenu de la radicalisation des adhérents à cette grande révolte populaire .
Pierre Jocelyn Junior FORESTAL

Les commentaires sont fermés.