The news is by your side.

Journée mondiale de la liberté de la presse : l’information doit être promue comme bien public en Haïti selon les nations unies

0 130

 Pour marquer la journée du lundi 3 mai 2021, cette année, le thème qui a été retenu par les nations unis est: « L’information comme bien public ». En ce sens, une cérémonie a été organisée à l’hôtel Kinam 1 à Pétion-Ville par les responsables de l’UNESCO, en vue de réfléchir sur la situation des médias en ligne en Haïti, où on constate une prolifération exagérée dans ce secteur. 

Ce thème pour les Nations Unies est un appel à mettre un accent particulier sur le rôle des médias dans la production d’informations vérifiées dans l’intérêt du public et à la préservation du droit à la liberté d’expression.

Ces derniers mois, Haïti est marquée par un environnement de travail difficile à cause de nombreux incidents liés au travail des journalistes, au phénomène de la désinformation, et à la multiplication des discours haineux.

Alors qu’Haïti occupait la 83ème place en 2020 du classement mondial de la liberté de la presse de reporters sans frontières. Cette année, Haïti occupe la 87ème place de ce classement. Cette situation devrait interpeller  tous les acteurs afin que l’accès à l’information comme droit fondamental puisse contribuer pleinement à renforcer la démocratie.

En ce sens les Nations Unies en Haïti encouragent le développement de structures organisées et de médias plus responsables et profite pour inviter les autorités à mettre en œuvre les recommandations dans le cadre de l’Examen périodique universelle (EPU) et du Comité des droits de l’Homme par rapport aux droits à l’information et à la liberté de la presse en Haïti.

« L’exhortation est faite à tous les gouvernements par le secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour défendre la liberté, l’indépendance et la diversité des médias ».

Toutefois les Nations Unies renouvellent la nécessité de renforcer la protection des journalistes afin de favoriser l’existence d’une presse libre, diversifiée et professionnelle. 

Ronaldo Junior DIEUDONNÉ 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.