The news is by your side.

La structure Nou pap konplis conteste l’arrêté nommant les membres du CEP

0 285

Dans une note de presse acheminée à la rédaction de La Brève Info, la structure Nou Pap Konplis dénonce avec la dernière rigueur le comportement du Département D’État qui  selon lui s’ingère sans un minimum d’élégance, une fois de trop, dans les  affaires internes du pays à travers son compte tweeter de son ambassade dans le pays. Nou Pap Konplis exhorte l’Ambassade des États-Unis en Haïti à laisser aux haïtiens de résoudre les problèmes du pays. 

Elle n’a pas le droit de nous faire des injonctions, car nous sommes un État souverain. Jusqu’à  date, la Première République Nègre libre de l’histoire de l’humanité se garde de se prononcer sur les irrégularités qu’il y a eu dans les dernières joutes électorales présidentielles des États-Unis. Par conséquent, vous devez vous garder de vous mêler dans nos affaires comme bon vous semble. Nous en sommes fatigués pouvons nous lire dans la note.

La structure a également profité pour dénoncer le pouvoir en place qui a pris, le vendredi 18 septembre de l’année en cours, l’arrêté nommant le nouveau CEP en marge de la Constitution du 29 mars 1987 amendée en 2011. Selon lla structure Le gouvernement piétine,une fois de plus, la Loi-Mère. Il fait fi de l’État de droit. Un arrêté ne saurait mettre en veilleuse les prescrits de la Constitution.

Dans les dispositions finales de la Constitution en vigueur, il est interdit,particulièrement à l’article 284-3, de recourir au référendum pour modifier ou abroger ses dispositions. Or, dans l’arrêté, soit à l’article 2 (premier alinéa), le CEP a pour mission d’organiser un référendum constitutionnel.

Dans un état se voilant de droit Un CEP ne peut avoir cette mission selon la structure. Nou pap konplis rappele au Gouvernement que la Constitution de 1987 ne peut être abrogé que dans le cadre d’une révolution.

Dans la même veine, la stucture se dit sidéré de constater la flambée de l’insécurité sur presque toute l’étendue du territoire. Les bandits ne peuvent, en aucun cas, avoir les moyens d’acquérir des armes de guerre.

Elle pense que les armes viennent de l’étranger et sont distribués par des politiciens véreux. Que les ambassades qui sont toujours sensibles aux causes d’Haïti cessent d’y exporter leurs armes! Que ces ambassades aident le pouvoir à contrôler le trafic d’armes! Qu’elles cessent de nous enfoncer dans des situations de plus en plus difficiles à travers leurs injonctions indécentes!

Le peuple haïtien a un besoin pressant de sécurité, de paix, de nourriture, d’éducation… Les armes, nous en avons trop telles sont les déclarations de nou pap konplis.

Nou Pap Konplis exhorte le pouvoir en place à ne faire aucune économie de ses ressources pour donner au pauvre peuple haïtien ce dont il a besoin pour vivre en toute dignité et en toute sécurité.

Elle demande au pouvoir de rétracter cet acte pris en marge de la Constitution.

Ronaldo Junior Dieudonné 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.