The news is by your side.

Le Carnet de La Brève: Haiti, le pays des Cadavres ambulants.

226

Jour après jour, le risque de sortir pour ne pas rentrer se multiplie. Nous sommes livrés aux bandits, aux kidnappeurs, aux voleurs, aux accidents planifiés, bref dans une savane abandonnée. Qui est à l’abri dans ce désert? Personne! Tout le monde se trouve dans cet avion qui est en train de faire crash, ou ceux qui se trouvent dans la première classe prétendent d’être protégés, sans imaginer au moment du Crash, tout le monde périra! Haïti d’aujourd’hui devient vraiment une cité de cadavres ambulants!
On peut être tué en plein midi par des bandits opérant en toute quiétude. Tué sur un lit d’hôpital faute de médecin ou de médicaments. Tué dans un accident qui aurait pu être évité. Triste, ceux qui préfèrent manifester contre les résultats des élections, mais sans imaginer à quel point leur vie est exposée.
Oui M. le Président, vous êtes un Cadavre ambulant, oui M. les Ministres, vous êtes des Cadavres ambulants, oui M. les Sénateurs, les Députés, les Maires, les Directeurs généraux, les Avocats, les Juges, les Journalistes, les Commerçants, les Policiers, les Professionnels, les Étudiants, les Professeurs, oui vous: vous êtes des Cadavres ambulants, car nous sommes dans le même avion qui est HAITI et qui va faire CRASH.
Jean Michel Sincère

Les commentaires sont fermés.