The news is by your side.

L’ex-sénateur Desras passe ANFÒS

0 1,852

L’ex-sénateur Dieuseul Simon Desras passe de la parole aux actes. Après avoir déshabillé certains de ses anciens camarades de combat au sein de l’opposition, l’ancien président de l’Assemblée nationale semble avoir tourné le dos pour de bon au secteur démocratique et populaire. L’ ancien homme fort du plateau central, longtemps pressenti Premier ministre de Jovenel Moïse, a lancé ce samedi 5 décembre, à Mirebalais, son mouvement politique baptisé ” ANFÒS”.

Selon les initiateurs, Alyans nasyonal fòs òganize nan solidarite pou Ayiti( ANFÒS) est créé dans l’objectif d’apporter un souffle nouveau dans le paysage politique. Évoquant un ensemble de tares dont fait face le pays, ils croient de bon ton de mettre de côté leur ego et de travailler dans l’intérêt collectif. “Aucun sacrifice ne doit être trop grand pour sauver notre pays. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire de gonfler nos muscles, de nous solidariser pour sortir le pays du marasme, de nous engager dans la voie du respect des principes démocratiques », lit-on dans un document rendu public et dont le journal a obtenu copie.

« Cette mouvance politique progressiste se veut avant tout démocratique et entend oeuvrer pour replacer Haïti sur la voie de l’état de droit, socle fondamental de tout progrès pour réhabiliter l’être haïtien perdu dans le labyrinthe de la mondialisation ».

Ils ont par ailleurs plaidé pour un consensus national entre les forces organisées pour éviter le chaos qui pointe à l’horizon. ANFÒS se veut également une alternative à la jeunesse, aux paysans et à toutes les couches de la société civile. Sans faire dans la dentelle, les dirigeants de cette nouvelle structure politique ont misé gros sur une large participation féminine dans la gestion de la chose publique.

Dans sa prise de parole, le principal leader dudit mouvement, Dieuseul Simon Desras n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur ses collègues de l’opposition qui l’accusaient de faire des manœuvres pour cohabiter avec le pouvoir en place en devenant Chef de gouvernement. “Moi j’avais parlé de la nécessité d’une entente pour diriger le pays. Alors que dans leur proposition de crise, ils parlent clairement de cohabitation dans l’article 15 du document. Ils sont des démagogues, des fossoyeurs”, à fulminé l’ancien parlementaire comme pour critiquer ses anciens camarades de lutte.

L’activité s’est déroulée à l’hôtel Roseau Plaza et a réuni une kyrielle de leaders d’organisations communautaires,de leaders politiques, des syndicalistes et des personnalités d’horizons divers venus des dix départements géographiques du pays. Le pays en entier s’était réuni à Mirebalais à l’image de cet échantillon de représentants de presque tous les coins du pays.

Parmi les principales figures de prou de ANFÒS POU AYITI se trouvent notamment Dieuseul Simon Desras, Walson Sanon ainsi que des leaders de différentes organisations du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.