The news is by your side.

Opinions divergentes des artistes autour du carnaval national de cette année.

67

Suite à l’annonce du ministre de la culture et de la communication, Jean Michel Lapin, d’annuler le carnaval national qui devait se tenir aux Gonaïves du 3 au 5 mars 2019, un groupe d’artistes ont organisé une conférence de presse pour fixer leur position. La décision du gouvernement d’annuler le carnaval a été prise suite aux mobilisations populaires contre le pouvoir en place qui a duré plus de 10 jours dans le pays.
Toutefois, le ministre Jean Michel Lapin propose d’accompagner toutes les municipalités qui voudraient réaliser du carnaval dans leur commune. D’un autre côté, les artistes n’ont pas mis du temps pour réagir. En effet, 24 heures après l’annulation du carnaval national, des artistes issus de différents groupes musicaux ont présenté une conférence de presse le mercredi 27 février 2019 en vue de contraindre les autorités à faire marche arrière sur cette décision. Pour certains, le carnaval est un moyen qui leur permet d’acquitter la scolarité de leurs enfants, c’est le cas de Manzè ,chanteuse du groupe «rasin» boukman ekperyans.
Roody Roodboy, l’artiste qui a dénoncé le coût exorbitant de l’organisation des carnavals à travers sa meringue de 2018, est aussi parmi les artistes qui exigent et appuient la tenue de celle-ci cette année, ce qui dénote une incohérence totale selon les opinions de certains internautes sur la toile. Si pour certains artistes, le carnaval national est possible tandis que pour d’autres, son annulation est la meilleure décision que puisse prendre les autorités car, selon eux, les conditions ne sont pas réunies cette année pour réaliser les festivités carnavalesques, c’est le cas du groupe musical T-Vice, Baricad crew pour ne citer que ces deux-là.
Face à la détermination de ces groupes d’artistes pour la tenue du carnaval dans le pays, certaines municipalités se sentent obligées de réaliser ces festivités dans leur commune respectivement. C’est le cas de la mairie de carrefour, du Cap-Haïtien, des Gonaïves et j’en passe. À rappeler qu’une enveloppe de 190millions de gourdes a été allouée pour l’organisation du carnaval national aux Gonaïves.
Kerline Jean-Paul

Les commentaires sont fermés.