The news is by your side.

Coronavirus : les étapes de la propagation du nouveau virus chinois

74

Alors que le bilan du coronavirus continue à grimper en Chine, les autorités locales redoublent d’efforts pour contenir l’épidémie. De son émergence dans la métropole de Wuhan (centre du pays) à son apparition dans plusieurs autres pays d’Asie, en Europe et aux États-Unis, retour sur les principales étapes de la propagation du nouveau virus chinois.
(Vidéo du reportage de France24)
Proche du Sras, le coronavirus, détecté plusieurs d’Asie, aux États-Unis, en France et, tout dernièrement, en Australie, provoque des symptômes grippaux chez les personnes contaminées, pouvant aller jusqu’à des syndromes respiratoires sévères. À ce jour, il a contaminé près de 1 300 personnes en Chine, où 41 sont mortes, selon les autorités locales.
Première alerte
La première alerte est reçue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 31 décembre 2019. Les autorités chinoises préviennent de l’émergence dans la métropole de Wuhan (11 millions d’habitants, capitale de la province du Hubei) de cas de pneumonie d’origine inconnue. Le virus est repéré dans un marché de gros de fruits de mer et de poissons. Des mesures d’isolement des patients sont prises.
Nouveau coronavirus
Le 7 janvier 2020, les premières analyses de séquençage du virus réalisées par des équipes chinoises permettent d’identifier un nouveau coronavirus, selon l’OMS.
Premier mort, cas à l’étranger
Le 11, les autorités chinoises font état d’un premier mort.
Un premier cas de contamination en dehors de la Chine, en Thaïlande, est signalé deux jours plus tard. Des cas sont ensuite enregistrés ailleurs en Asie (Japon, Corée du Sud, Taïwan).
Contrôles aux États-Unis et en Asie
Le 17, aux États-Unis, des dépistages sont mis en place dans plusieurs grands aéroports sur les vols en provenance de Wuhan.
Quatre jours plus tard, de nombreux pays d’Asie ou d’Océanie – les aéroports de Bangkok, de Singapour, ou même de Sydney – ainsi que la région semi-autonome de Hong Kong et la Russie renforcent les contrôles à l’arrivée des avions qui ont décollé des zones à risques.
Transmission humaine “avérée”
Le 20, un expert chinois, Zhong Nanshana, confirme que la maladie se transmet entre humains. Près de la moitié des provinces chinoises sont touchées, y compris des mégapoles comme Pékin dans le nord, Shanghaï (est) et Shenzhen (sud).
Le 21, un premier cas est détecté aux États-Unis.
Mutation possible du virus
Le 22, les autorités chinoises avertissent que le nouveau coronavirus, qui se transmet par les voies respiratoires, “pourrait muter et se propager plus facilement”.
En Europe, Londres et Rome annoncent des mesures de surveillance des passagers en provenance de Wuhan.
Le port du masque est rendu obligatoire dans l’espace public à Wuhan.
Wuhan coupée du monde
Le 23, les trains et les avions au départ de Wuhan ne peuvent en principe plus quitter cette agglomération et les autoroutes y sont bloquées. Plusieurs autres villes de la province du Hubei sont coupées du monde. La fermeture de la Cité interdite est annoncée après l’annulation des festivités du Nouvel An à Pékin.
Pas d'”urgence internationale”
Dans la soirée, l’OMS reconnaît “l’urgence en Chine”, jugeant toutefois qu’il est “trop tôt” pour parler “d’urgence de santé publique de portée internationale”.
Le 24, plus de 40 millions de personnes sont confinées dans la province du Hubei, qui compte près de 60 millions d’habitants. Deux décès sont pour la première fois signalés loin du berceau de l’épidémie, l’un dans le Hebei, la région qui entoure Pékin, et l’autre au Heilongjiang, une province frontalière de la Russie.
Certaines sections de la Grande Muraille sont fermées, tout comme le parc d’attractions Disneyland de Shanghaï.
Premiers cas en Europe
Trois cas sont confirmés en France, les premiers en Europe. Un deuxième cas est annoncé aux États-Unis.
L’armée chinoise envoie dans la province du Hubei trois avions transportant 450 membres du personnel médical, dont des médecins militaires.
Le 25, les autorités de Wuhan annoncent l’interdiction de la circulation des véhicules à moteur non essentiels à compter de minuit (16h GMT). Pékin ordonne des mesures nationales de dépistage dans les trains, les cars et les avions.
Outre Wuhan, pratiquement toute la province du Hubei est désormais coupée du monde, portant le nombre total des habitants confinés à plus de 56 millions.
Hong Kong décrète le niveau d’alerte sanitaire maximal sur son territoire afin de renforcer les mesures de lutte contre la propagation de l’épidémie. De son côté, l’Australie annonce quatre premiers cas sur son sol.
Par France 24 avec AFP

Les commentaires sont fermés.