The news is by your side.

Entre rumeurs attestés par les responsables de l’APENA et leurs irresponsabilités Jacques Baudelaire paie les frais.

419

Depuis plusieurs semaines des rumeurs circulent sur d’ éventuels cas du Covid-19 dans le plus grand centre pénitentiaire de Port-au-Prince. Plusieurs autorités ont démenti ces faits non prouvés jusqu’à l’arrivée d’une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux qui a tout basculé.

Le 22 mai dernier, le directeur de l’administration pénitentiaire nationale (APENA), Charles Noël Nazaire, intervenant sur une radio de la capitale affirme que 11 prisonniers du Pénitencier national sont testés positifs à la pandémie du coronavirus.

Après avoir longtemps expliqué précédemment qu’il n’y avait pas officiellement eu de cas de coronavirus au niveau du pénitencier national, monsieur Nazaire a finalement donné raison aux organisations de droits humains, qui ont lancé l’alerte bien avant les autorités étatiques.

Compte tenu de la situation de détention des prisonniers, le directeur annonçait des mesures sanitaires en vue d’empêcher la propagation du virus au niveau de la prison civile de Port- au- Prince. Par ces mesures, il citait : le dépistage des prisonniers, le renforcement des mesures sanitaires.

Il a fait savoir qu’un espace est déjà aménagé au niveau de la prison pour la prise en charge des détenus malades. Ces mesures seront aussi adoptées dans les autres prisons du pays, a-t-il poursuivi lors de son intervention.

 Quel espace? De quel renforcement parle-t-on ? S’il y avait des renforcements l’homme d’affaires serait-il mort?

Jacques Baudelaire est le Premier mort au pénitencier national

Le directeur général de UCO bureau de change, Jean Baudelaire, a rendu l’âme dans la nuit du 28 au 29 mai 2020 à la prison civile de Port-au-Prince.

Il avait des troubles respiratoires, par la suite, mis sous respirateur artificiel, une coupure d’électricité a provoqué sa mort. Ce dernier partageait la même cellule que l’ancien député de Léogane Antony Dumond arrêté pour viol présumé sur mineure ainsi que l’homme d’affaires Clifford Brandt condamné pour enlèvement et séquestration de deux enfants des Moscoso. Quant à Antony Dumond, il est placé en quarantaine après avoir ressenti des symptômes liés au Coronavirus.

Notons, que l’homme d’affaires, directeur de L’UCO bureau de change a été incarcéré pour corruption depuis 2017.Jacques Baudelaire avait été accusé de falsification de chèques et détournement de fonds au profit de son entreprise.

Pierre-Bénêche Nicolson DELVA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.