The news is by your side.

États-Unis: les exécutions se poursuivent avant l’arrivée au pouvoir de Joe Biden

0 396

Malgré les nombreux appels à la clémence et les contaminations au Covid-19 recensées chez des bourreaux après la dernière exécution fédérale, l’administration Trump a procédé jeudi à une nouvelle injection létale. Brandon Bernard, un Afro-Américain de 40 ans, a été exécuté pour avoir participé à un double meurtre en 1999, quand il était tout juste majeur.

Avec d’autres jeunes, il avait pris part à l’enlèvement d’un couple de pasteurs blancs, par la suite abattu et brûlé dans sa voiture. Certains des agresseurs avaient moins de 17 ans et ont échappé à la peine de mort. Deux sont déjà sortis de prison.

Mais l’auteur des tirs, Christopher Vialva, 19 ans à l’époque, et Brandon Bernard, qui avait mis le feu au véhicule, ont été condamnés à la peine capitale en 2000 par un tribunal fédéral, car le crime s’était déroulé sur un terrain militaire.

Le premier a reçu une injection létale en septembre au pénitencier de Terre-Haute, dans l’Indiana. Le second a subi le même sort jeudi soir après le rejet par la Cour suprême d’un ultime recours.

“L’exécution de Brandon est une tache sur le système judiciaire américain”, a déclaré son avocat dans un communiqué. “Brandon a fait une erreur terrible à l’âge de 18 ans mais (…) il n’a jamais cessé de ressentir de la honte et de profonds remords pour ses actes.”

Il s’agit de la neuvième exécution fédérale depuis juillet, après la mise en sommeil de cette pratique pendant 17 ans.

La Brève avec France 24 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.