The news is by your side.

Haïti/Justice: Jacques Lafontant enseigne le ministre de la justice, et démissionne

0 955

Blamé par le ministre de la justice, Rocfeller Vincent, 72 heures après le commissaire du gouvernement ai du parquet de port-au-prince, Jacques Lafontant démissionne.

Après avoir été blamé pour son refus catégorique d’éxecuter une ordonnance rendue par le cabinet d’instruction dans le dossier de l’ancien député de Delmas/Tabarre Arnel Bélisaire et consorts dont l’ordre lui a été donné, le commissaire du gouvernement a.i du parquet de port-au-prince, Me Jacques Lafontant écrit au ministre de au justice Me Rockfeller Vincent pour lui annoncer sa démission.

Me Lafontant à travers une longue correspondance, rappelle au ministre de la justice son passé corrompu au sein de l’appareil judiciaire, sous l’administration des ex-ministres Henry Marge Dorléans en 2005 et de Paul Denis en 2009, ou son nom a été épinglé dans des rapports d’enquête.

L’ex Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, souligne à l’intention de Me Vincent, son implication dans la libération de plusieurs bandits impliqués dans des actes d’enlèvements, de viols et de vols de véhicules lorsqu’il était commissaire du gouvernement près du Tribunal de Première Instance du Cap-Haïtien en 2006.

Évoquant le problème de l’insécurité foncière et conflit du droit de propriété, Jacques Lafontant précise à l’intention du ministre , qu’il y’a une grande différence entre rumeurs persistantes et faits avérés en lui enseignant qu’un conflit relevant du droit de la propriété relève du tribunal civil.

Enfin après avoir fait ses points de droit y compris ces rappels, il décide de ne plus être son subalterne et a remis sa démission.

Rodianco Fils Azor et Jean Michel Sincère

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.