The news is by your side.

Haïti : l’ex président Jocelerme Privert partage mutuellement des vœux à l’occasion des fêtes de fin d’année et du nouvel an

0 27

Dans une note portant la signature de l’ex président Jocelerme Privert, il fait un bref résumé de l’année 2021. 

Mr Privert voit L’année 2021  qui va s’achevée incessamment sa course très difficile. Surtout  avec un Bon nombre de pays de la planète qui une nouvelle fois se retrouvent ballottés entre confinement obligatoire, réintroduction des restrictions ou mesures barrières pour limiter la propagation d’un nouveau variant du coronavirus. 

Ce virus meurtrier dont l’apparition remonte à la fin de l’année 2019 a accéléré sa course en 2020. Aujourd’hui encore, en cette fin d’année 2021, il continue avec ses récurrentes mutations d’imposer sa loi, de mettre à rude épreuve les efforts des meilleurs spécialistes de la santé et d’exposer les limites du système sanitaire mondial peut-on lire dans la note.

Cette grave crise sanitaire selon l’ex président  n’est pas sans conséquences sur l’économie mondiale. Les pays en développement et plus particulièrement ceux les plus pauvres ont grandement souffert des revers qu’elle a provoqués sur la leur. Il pense Cette pandémie, avec la rapide propagation du variant omicron récemment découvert, se montre de plus en plus indomptable. 

 toutefois il est  permit de reconnaître que Haïti, en dépit des criantes faiblesses de son système de santé, n’a pas trop souffert, sur le plan humain, des effets dévastateurs de ce virus. 

Il croit que  la prudence reste et demeure une impérieuse nécessité pour mieux contenir sa propagation. 

Il continue pour dire qu’au cours de cette année 2021 tumultueuse, à plus d’un titre, les yeux étaient fixés, non seulement sur la grave crise politique qui, depuis les événements des 6,7 et 8 juillet 2018, s’était installée dans le pays mais aussi sur les risques d’une gestion aléatoire de cette pandémie. Les conséquences de cette longue crise et de nombreux événements politiques qui se sont produits au cours  de cette année se ressentent tant sur le plan économique, social qu’institutionnel pense Jocelerme Privert.

 Le drame des compatriotes vivant dans les quartiers populaires et précaires, appauvris et désespérés contraints de fuir leur domicile en raison de l’insécurité provoquée par les gangs armés doit tous nous interpellés selon lui. 

La mise à mort lente des jeunes professionnels, fonctionnaires publics, entrepreneurs obligés de s’endetter ou de se défaire de tout ce qu’ils ont comme ressources pour payer les rançons exigées par leurs ravisseurs, une jeunesse sans emploi, sans avenir, abandonnée à son sort, ne rêvant que de laisser son pays à la recherche d’autres cieux plus cléments. C’est l’effondrement de la quasi totalité des institutions démocratiques du pays rendues inopérantes et incapables d’assurer pleinement leurs fonctions. 

l’aventurisme irréfléchi d’un Président impopulaire, obnubilé, par des velléités chimériques et autoritaires, de vouloir changer, contre la volonté de la population, la constitution du pays pour l’adapter à sa propre conception du pouvoir et de la démocratie. C’est ,enfin de compte, la résurgence d’un temps que l’on croyait révolu, celui de l’assassinat crapuleux, à son domicile, d’un Président en fonction doivent aussi nous interpellés.

Malgré ce tableau aussi sombre, Jocelerme Privert partage mutuellement des vœux à l’occasion des fêtes de fin d’année et du nouvel an. Et profite pour souhaiter  à tout un chacun  des vœux de santé, de paix, de tolérance, d’amour, de convivialité  et de prospérité  pour cette nouvelle année.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.