The news is by your side.

Haïti: Rencontre en urgence à Petit-Goâve pour mettre fin aux mouvements des élèves du Lycée Faustin Soulouque

87

Les lycéens ont créé une troisième journée de tension à Petit-Goâve.
Depuis le début de la semaine jusqu’à ce mercredi 23 janvier 2019, la ville de Petit-Goâve a connu de grands mouvements de turbulences, les activités scolaires, les institutions publiques et privées, les activités commerciales ont paralysée à cause les journées de manifestation sont émaillées de violences. Les élèves du Lycée Faustin Soulouque ont exigé les autres établissements scolaires à faire des renvois prématurés en signe de solidarité.
Face à cette situation, les autorités ont réuni en urgence en vue de trouver une solution. Parmi les autorités qui ont participé à cette réunion, nous avons remarqué, le commissaire du gouvernement de la juridiction maître Fougy Pierre, et plusieurs subtituts, le maire principal Jean Samson Limongy, une délégation du Lycée Faustin Soulouque dirigée par le directeur Jean Eluis Pierrevilus, le commissaire principal de la police petit-Goave Gilbert Conseillant, plusieurs directeurs de collèges, le doyen du tribunal civil maître Fritzner Duclair, les délégués de ville et le bâtonnier de l’ordre de la juridiction Maître Alcide Laguerre.
A l’issue de cette rencontre, une délégation est formée de différentes secteurs concernés en vue d’apporter les revendications des professeurs au ministère de l’éducation nationale.
Toute fois, Les autorités se sentent indigner par des comportements bizarres des élèves du lycée qui s’érigent en délinquant selon le maire jean Samson Limongy.
Il se montre très hostile au regard du directeur Pierrevilus qui refuse de sanctionner les professeur absentéistes .
Anel Joseph

Les commentaires sont fermés.