The news is by your side.

Haïti: Une courte randonnée à Delmas 33

0 281

En cette matinée du 15 octobre, suite aux fortes pluies enregistrées la veille en début de soirée, plusieurs rues à Delmas notamment à Delmas 33 sont sales et obstruées par des détritus de toutes sortes. Les trottoirs et les coins de rues abritent les feuilles desséchées et pourries des arbres, les carcasses de voitures délaissées au bord de la route et du même coup, les petits marchands des produits de premières nécessités notamment ceux qui sont les plus utilisés en ce temps de crise.

À Gerald Bataille, dans un sens ou dans un autre, le citoyen qui désire y traverser doit inévitablement fermer ses narines s’il veut se mettre à l’abri de l’odeur nauséabonde générée par un tas de monticules fait d’immondices servant de repère aux passagers provenant de Clercine, Aéroport, Carradeux, … Diagnostic différent au carrefour de Delmas 32. Si les rues sont sales, la circulation est plutôt fluide et les activités commerciales du secteur informel débutent tôt dans la matinée. 

Delmas 33 n’est pas exempte de la pénurie en eau potable que connaît plusieurs zones de la région métropolitaine de Port-au-Prince depuis plusieurs semaines. Devant les échoppes et autres lieux offrant un service quelconque, de longues files d’attente est à remarquer tant pour l’approvisionnement en eau que pour retirer du cash pour pour gérer le week-end et le début le semaine à venir qui s’annonce déjà mouvementée tenant compte des préparatifs qui sont entrain d’être effectués pour commémorer la date de l’assassinat crapuleux de l’empereur Jean Jacques Dessalines le 17 octobre prochain. 

Comparativement aux premiers jours de la semaine le transport est en commun s’améliore.Des camions-citernes et d’autres véhicules transportant d’autres produits sont remarqués dans plusieurs endroits à Delmas 33. Des tap tap bien remplis, des minibus qui partent vers le centre-ville et des motocyclettes occupent les points de stationnement pour desservir cette population qui semble être confortable avec ce nouveau horaire d’activités en fin de semaine depuis tantôt cinq (5) semaines. 

Malgré que les prix sont prohibitifs et la persistance de la crise du carburant, la reprise de certaines activités commerciales en week-end s’avère importante pour bon nombre de personnes en vue d’affronter à chaque fois les nouvelles semaines qui s’annoncent plus tumultueuses que celles d’avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.