The news is by your side.

Haïti: Présence d’une force étrangère, le parti UNIR fixe sa position

0 193

Dans une note de presse publié ce lundi, le directoire du Parti UNIR/AYITI-INI rejette et condamne l’acte ministériel manifestement illégal pris en Conseil des Ministres ouvrant la porte à une nouvelle présence étrangère en Haïti.

Nous récusons l’autorité du Docteur Ariel “Henry qui officie comme « Premier Ministre de fait » pour demander l’envoi d’une force internationale dans notre pays. M. Henry n’a ni titre ni qualité pour engager la Nation dans une telle aventure dangereuse à l’issue imprévisible. C’est une gifle au peuple haïtien et une souillure à l’histoire de la Première République noire indépendante du monde,” pouvons nous lire dans la note.

Le parti pense que en invitant des forces militaires étrangères en Haïti, on voudrait faire croire que seule cette voie peut résoudre la crise que le pays traverse. 

Pendant que  l’expérience des différentes expéditions militaires et missions internationales déployées en Haïti ces dernières décennies, a démontré que rien de durable ne peut résulter de ces formes d’intervention. Avance le parti.

Toutefois, UNIR/AYITI-INI salue et remercie les pays qui ont souhaité  aider à sortir le pays du bourbier dans lequel les mauvais choix et les mauvaises décisions des uns et des autres ont fini par enfoncer le pays.

 Le parti se dit ne se doute pas de la bonne volonté des amis d’Haïti à vouloir aider le peuple haïtien en détresse, à vouloir accompagner les forces de sécurité, mais l’envoi d’une force militaire internationale n’est pas l’unique solution à la débâcle nationale dont les causes sont multiples et profondes et se trouvent ici aussi bien ailleurs. Dit-il.

UNIR avance qu’il est impératif que la République d’Haïti trouve auprès de ses amis et partenaires, le support nécessaire pour débarrasser Haïti des gangs que des apatrides et des assoiffés de pouvoir et d’argent ont engendré et entrainé parfois malgré eux dans des actes criminels et terroristes. Il est tout aussi indispensable également  que la justice soit en mesure de débarrasser le pays des supporteurs des gangs, et de ceux à la solde de qui ces individus opèrent en toute liberté 

le parti UNIR/AYITI-INI continue  de prôner le dialogue, lequel dialogue qu’il prône depuis huit ans,  et également de faire la promotion d’une entente nationale, d’une solution entre les Haïtiens pour échapper à ces crises politiques nées de la volonté de certains nageurs en eau trouble qui veulent maintenir le pays dans le chaos.

Enfin UNIR/AYITI-INI réitère et amplifie son appel à un COMPROMIS HISTORIQUE entre Nous Haïtiennes et Haïtiens pour sauvegarder notre souveraineté et pour l’Histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.