The news is by your side.

Installation du nouveau comité sur la stratégie nationale et d’inclusion financière

0 425

Le président de la république Jovenel Moise a procédé à l’installation du comité de la Stratégie Nationale et d’inclusion financière , ce mercredi 24 Juin 2020 au Palais National. Cette commission a pour mission de garantir l’accès au crédit et au service d’assurance au profit des entrepreneurs de toutes les couches sociales à travers tout le territoire national.

«La commission doit travailler dans un court délai pour que toutes les transactions financières soient numérisées. Nous ne serons pas en mesure de lutter efficacement contre la fraude, l’évasion fiscale, la criminalité financière et le blanchiment d’argent , si les transactions financières ne sont pas numérisées. Et ce n’est qu’alors que nous pourrons parler d’inclusion financière », a indiqué le chef de l’État

Seulement 54% de la population haïtienne ont accès au système financier haïtien et pas moins de 3% ont accès au crédit , poursuit Jovenel Moïse qui souligne que la seule façon de combattre la misère dans le pays c’est d’investir dans le secteur agricole.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, lors de la présentation de la feuille de route du comité, a souligné que la transparence et l’équité vont être respectées dans toutes les actions à entreprendre par tous les membres de ladite commission.

La commission est formée des ministres ;

  • De l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP ) , Mr Pierre Josué Agénor Cadet
  • De l’Economie et des Finances (MEF) , Mr Patrick Boisvert
  • Du Commerce et de l’Industrie (MCI),  Mr Jonas Coffy
  • De la Justice et de la Sécurité publique (MJSP) , Me Lucmane Déllile
  • Du ministre de la planification et de la coopération externe (MPCE) , Jouthe Joseph ,
  • Du gouverneur de la Banque Centrale (BRH), Jean Baden Dubois et de trois représentants de la présidence.

Toutefois , il faut se questionner sur cette stratégie nationale et d’inclusion financière en vue de savoir dans quel cadre de développement économique s’inscrit -elle et sur quelle période ? A quelque mois de la fin du mandat présidentiel , le gouvernement sera-t-il en mesure de combler les attentes économiques et sociales de la population ? Le gouvernement a-t-il réellement la velléité de chercher des solutions pour répondre à cette prérogative et d’instaurer un tel chemin pour un prochain gouvernement qui aura qu’à assurer la continuité ?

Que peut- t-on espérer de cette structure , comme parmi tant d’autres qui ont été instaurées par le Président de la République d’où l’on ne voit aucuns resultat palpables.  

Pierre-Bénêche Nicolson DELVA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.