The news is by your side.

L’Interpol a rejeté d’un revers de main la demande de l’Iran pour la poursuite de Donald Trump

269

Le procureur Ali Alqasimehr avait déclaré que l’Iran avait émis un mandat d’arrêt et demandé à Interpol qu’une “notice rouge” soit diffusée à l’encontre notamment du président américain.

Téhéran avait sollicité de l’aide auprès de l’Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL) , en vue poursuivre un mandat qui avait été mis contre le président Donald Trump ainsi que des dizaines d’autres responsables américains, accusées de « meurtre et de terrorisme » par l’Iran. Ils sont accusés d’avoir participé à l’élimination du général iranien Qassem Soleimani à Bagdad le 3 janvier 2020 .

Par ailleurs , L’Interpol a déclaré qu’il ne tiendrait pas compte de la demande de l’Iran, ce qui signifie que D. Trump ne court aucun risque d’être arrêté. Les directives de l’organisation concernant les notices lui interdisent en effet “toute intervention ou activité de nature politique”, a-t-il été précisé dans un communiqué.

Pour le diplomate Brian Hook ,  « c’est de la propagande que personne ne prend au sérieux et qui ridiculise les Iraniens » , déclarations faites à Riyad par ce représentant spécial des Etats-Unis pour l’Iran . Mr Hook est en visite dans la région pour appeler au maintien de l’embargo sur les armes visant Téhéran, avertissant que sa levée aurait des conséquences sur la sécurité régionale.

“L’embargo sur les armes à destination de l’Iran doit continuer”, a réitéré mardi l’émissaire américain lors d’une allocution conjointe avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou à Jérusalem

Source: I 24News

Jeff JEAN

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.