The news is by your side.

Pétit-Goâve : Libération à la dernière heure les elèves arrêtés et écroués au commissariat

76

Cette décision est venue après une entente entre les autorités judiciaires, les directeurs des collèges et les responsables du lycée Faustin Soulouque.
plusieurs résolutions ont adopté par les autorités lors d’une rencontre dans la soirée du mercredi 23 janvier 2019 pour pouvoir trouver une issue à cette crise intestine et minable:
• Tout individus en cagoule en pleine rue, même s’il est en uniforme ne sera pas considérer comme élève, la police doit les interpeller.
• Toute personne trouvée en flagrant délit dans des actes de vandalismes sur des institutions publiques ou privées devrait être punie en conformité au texte de loi prévue.
• Toute personne en uniforme sans initiale du lycée doit être interpellée par la police.
D’un autre côté, les élèves du lycée Roseline Vaval de Vialet dans la première section sont aussi à pied d’Å“uvre. Ils ont paralysé la route nationale #2 quotidiennement pendant plusieurs heures depuis le début de cette semaine pour réclamer l’achèvement des travaux de construction de cet établissement public entamé depuis 1995..Ils ont critiqué les autorités de l’état qui refusent de doter et loger le lycée dans son local mérité.
Anel Joseph

Les commentaires sont fermés.