The news is by your side.

Plus de 120 pays ont demandé d’enquêter sur la genèse de la Covid-19.

1 708

De novembre 2019 à nos jours , les scientifiques n’ont toujours pas identifié le foyer d’origine du Coronavirus, mise à part que les autorités chinoises aient initialement affirmé,  qu’il était apparu sur un marché d’animaux sauvages à Wuhan.

Au cours de l’Assemblée Mondiale de la Santé en mai dernier ,  plus de 120 pays soutiennent l’ouverture inéluctable , d’une enquête internationale sur les causes fondamentales de l’épidémie.

Celle-ci a priori , a été formulée à l’endroit de l’OMS , par l’Australie qui a eu le soutien de plus de 120 pays sur la demande des États-Unis .En vue d’exiger une enquête sur les origines précises du virus , afin que le monde puisse savoir , « la vérité ce qui a mal tourné , car cela pourrait aider à sauver des vies, a présent et à l’avenir » , selon les propos du Secrétaire d’État Américain Michael Pompeo, lors d’un point de presse à Washington, le 20 mai dernier .

Au moment que ce grand point a été soulevé , par l’Australie lors de l’Assemble Mondiale Santé, l’ambassadeur de Chine qui prenait par a cette Assemblée, avait menacé de boycotter les produits australiens en déclarant que si leurs relations se détérioraient, « les gens pourraient réfléchir à deux fois avant de boire du vin australien ou de manger du bœuf australien ». Ce que le Secrétaire d’Etat Américain avait qualifié de telles actions de « représailles économiques » motivées par le simple fait d’avoir demandé l’ouverture d’une enquête.

Par ailleurs , même si le gouvernement chinois a fini par signer cette résolution de l’Assemblée Mondiale de la Santé , la réponse du Parti communiste aux appels à une enquête a été pour le moins agressive. De telles réactions peuvent susciter beaucoup de suspicion , puisque la Chine continue de refuser de partager des informations importantes, a déclaré le secrétaire d’État. « Beijing s’obstine à refuser aux enquêteurs l’accès aux installations pertinentes, à ne pas partager d’échantillons de virus vivants, à censurer les discussions sur la pandémie en Chine, pour ne citer que cela. »

Cette demande d’enquêter sur l’origine de la Covid-19 , a été approuvée lors de l’Assemblée Mondiale de la Santé de l’OMS, qui s’est tenue en mai dernier , à Genève en Suisse . Elle sera coordonnée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce sera une « évaluation impartiale, indépendante et complète » de la réponse internationale à la pandémie de Covid-19.

Fredly ANTENOR

#fantenor

1 commentaire
  1. Jhony ORGELA dit

    Bonne initiative, bravo pour ces 120 pays qui font cette coalition courageuse et même dangereuse puisque le Covid19 pourrait être une méchanceté d’un petit groupe contre la majorité du reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.