The news is by your side.

Santé : Les maladies de la prostate

49

Prostatite
La prostatite est une infection aiguë ou chronique de la prostate qui survient plutôt chez l’homme jeune entre 30 et 50 ans. Elle peut être due à une contamination bactérienne de l’urètre mais aussi une infection de tout l’appareil urinaire (vessie, urètre, reins) peut provoquer une prostatite. Les symptômes les plus fréquents sont la fièvre, les symptômes urinaires (brûlures lors de la miction), des douleurs dans la région pubienne, des douleurs musculaires ou une prostate douloureuse lors du toucher rectal.
Adénome de la prostate
L’adénome de la prostate ou hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est une augmentation anormale du volume de la prostate. Cette maladie est bénigne, elle est souvent diagnostiquée au moment où elle entraîne des symptômes urinaires tels que le besoin fréquent d’uriner, des fuites urinaires ou des troubles sexuels. C’est le gonflement de la prostate, appelé adénome qui va venir compresser l’urètre et provoquer les symptômes. En moyenne, un homme sur 10 nécessitera un traitement chirurgical de son HBP. L’HBP se présente chez plus de 80% des hommes de plus de 80 ans.
Cancer de la prostate
Le corps humain est constitué de cellules qui se divisent et se reproduisent tout au long de la vie. Parfois, les nouvelles cellules créées sont défectueuses et vont à leur tour se reproduire, créant de plus en plus de cellules anormales et malignes, on parle alors de cancer. La majorité des cancers de la prostate sont des adénocarcinomes ; ils se développent à partir des cellules de revêtement de la prostate.
Le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu chez l’homme avec plus de 1 million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année dans le monde (selon le World Cancer Report 2014*). Cependant, le cancer de la prostate étant une maladie à évolution lente et touchant les hommes relativement âgés, la mortalité liée à la maladie est modérée. Le cancer de la prostate n’est généralement associé à aucun symptôme spécifique : il pourra être diagnostiqué lors du dépistage recommandé après 50 ans ou mis en évidence chez un patient suivi pour un adénome de la prostate.
La Santé au Rythme

Les commentaires sont fermés.