The news is by your side.

Un glissement de terrain en Birmanie causant la mort de 162 mineurs

373

L’incident malheureux s’est produit dans la nuit du 2 juillet dans les mines de jade à ciel ouvert de Hpakant , situées au nord de Birmanie près de la frontière chinoise.

Selon les autorités « le département des pompiers »162 mineurs ont trouvé la mort et c’est la pire catastrophe en ces derniers temps . Une cinquantaine de blessés ont été transportés dans des hôpitaux de la région et le bilan pourrait encore s’aggraver

Selon les informations disponibles, ce sont des amas de roches qui ont envahi un lac à des averses de pluies qui ont provoqué une marée de bouée qui submergé une valle dans la région de Hpakant. Les victimes œuvraient sur le site minier et en dépit d’un avertissement des autorités qui les exhortaient à ne pas investir ces lieux en raison de fortes pluies, a fait savoir la police locale.

Quand bien même sans cet avertissement, « on aurait pu avoir des centaines de morts », d’après elle. Les services pompiers ont passé une grande partie de la journée à rechercher des victimes, utilisant des pneus comme radeaux de fortune. « Nous n’avons pu qu’extraire les corps qui flottaient », a relevé le commissaire de police Than Win Aung.

Dans un communiqué, l’Organisation des Nations unies (ONU) s’est dite « profondément attristée par les terribles pertes humaines ».

Ces glissements de terrain sont très fréquents et pratiquement chaque année, des dizaines de mineurs sont à la recherche de pierres précieuses se trouvent toujours la mort dans des ces genres de cas imprévus dus à des conditions de travail dangereuses .

Un travail fructueux mais peu réglementée, l’industrie minière emploie de nombreux travailleurs non déclarés et pèse plusieurs dizaines de milliards de dollars, selon l’organisation non gouvernementale (ONG) Global Witness.

Source: Challenge.fr / AFP

Jeff JEAN

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.