The news is by your side.

Evènements Marquants : Ce qui s’est passé dans l’histoire un 25 Mai.

66

146e jour de l’année

22e semaine de l’année

Journée mondiale de la thyroïde

Citation du jour : «Vie comme si tu devais mourir demain, apprends comme si tu devais vivre toujours.»            Gandhi

Une expression du devoir de mémoire

Haïti :

  • 1957 : Pierre-Eustache Daniel Fignolé : Chef provisoire d’Haïti de l’ Etat pendant trois semaines en 1957. Il a été l’ un des leaders les plus influents dans le pré Duvalier époque, un organisateur du travail libéral à Port-au -Prince si populaire parmi les travailleurs urbains qu’il pourrait faire appel à eux à un préavis d’un moment d’organiser des manifestations de masse, connue sous le nom « woulo konpresè » – créole haïtien pour « rouleau compresseur ». Le 25 mai 1957, au milieu d’ un processus électoral chaotique et spirale de troubles civils, Fignolé a été désigné comme président provisoire en raison de sa popularité inégalée à Port-au-Prince.
  • 1964 : Pour conserver le pouvoir, Duvalier devenu « Papa Doc », favorise le vaudou contre l’Église catholique, utilise un discours raciste à l’encontre des Mulâtres et s’appuie sur une milice privée, les Tontons macoutes. Pour éviter l’aléa électoral, il organise des élections à candidat unique et fait prolonger, en 1961, son mandat de six ans ; puis il se fait proclamer président à vie, par la Constitution du 25 mai 1964 — Référendum du 14 juin 1964. Malade, il fait procéder à une révision de la Constitution par l’Assemblée nationale constituante, le 14 janvier 1971, approuvée le 31 janvier suivant par référendum avec 100% de oui (2.391.916 voix contre 0 !). A son décès, le 21 avril 1971, il laisse ainsi le pouvoir à son fils Jean-Claude, « Bébé Doc » âgé de 19 ans Une nouvelle Constitution est établie en 1983, mais le gouvernement de Jean-Claude Duvalier ruine l’économie paysanne et provoque un soulèvement populaire, qui le chasse le 7 février 1986. Il se réfugie alors en France avec son trésor de guerre.

Internationales :

  • 1810 : Fin de la révolution de mai en Argentine ; les habitants de Buenos Aires chassent le vice-roi Baltasar Hidalgo de Cisneros ; ainsi débute la Guerre d’indépendance de l’Argentine.
  • 1846 : Evasion de Louis-Napoléon Bonaparte du fort de Ham.
  • 1864 : Vote de la Loi Ollivier abrogeant le délit de coalition et permettant ainsi, sous certaines conditions, l’exercice de la grève en France.
  • 1946 : Indépendance de la Jordanie.
  • 1963 : Naissance de l’Organisation de l’unité africaine et de la Journée mondiale de l’Afrique.
  • 1993 : Création du tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie.  

Recherches et Documentations :

Fredly ANTENOR

#fantenor

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.