The news is by your side.

Aux USA les Reporters ont reçu presque les mêmes traitements que les manifestants par les forces policières

330

Le samedi 30 mai 2020 , plusieurs journalistes ont été victimes des violences policières dans la ville de Minnesota aux Etats-Unis . Ces journalistes couvraient les manifestations contre les violences raciales que les communautés noires subissent , parmi lesquels la Photojournaliste de Los Angeles Times ,  Molly Hennessy Fiske , qui a reçu un projectile dans sa jambe pendant qu’elle suivait la 4e nuit d’incident de la mort de l’afro-Américain George-Floyd.

Cette situation est survenue au moment qu’elle s’est trouvée par devant le commissariat du cinquième district. “La police en tenue d’anti-émeutes, arrosait de gaz lacrymogènes un groupe de reporters, malgré ils étaient dûment muni de leurs brassards de presse.» explique-t-elle dans le Los Angeles Times.

Molly Hennessy Fiske, photojournaliste très expérimentée,  a couvert une kyrielle de conflits et de manifestations dont les conflits d’Irak et d’Afghanistan, les émeutes raciales 2014 à Ferguerson (Missouri), et bon nombre de manifestations n’a jamais été tirée dessus, Jusqu’à ce jour .

Elle témoigne que «Le masque d’un reporter qui était à côté de moi était taché de sang. Il était tellement choqué que quelqu’un a dû lui dire qu’il avait été touché », a- t-elle relaté dans le Los Angeles times.

Ils étaient des dizaines de reporters qui couvraient ces manifestations contre les violences raciales et ils ont été directement pris à partie par les forces de l’ordre. Un choc dans un pays où la presse bénéficie de garanties constitutionnelles généralement respectées.

Pierre-Bénêche Nicolson DELVA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.