The news is by your side.

Bientôt un mémorial destiné aux combattants amérindiens à Washington DC .

52

Washington est une capitale des Etats-Unis avec une grande réputation pour des monuments a la mémoire des grands hommes d’histoire . D’ici la fin de l’année 2020 , un hommage permanent serait destiné a des anciens combattants amérindiens qui ont servi dans les rangs de l’armée américaine dans tous les conflits auxquels elle a pris part depuis la guerre d’Indépendance, indique le musée des Indiens d’Amérique de la Smithsonian Institution.
Ce Mémorial national a ces anciens combattants amérindiens, presentement en construction, sera érigé sur le terrain du Musée sur le National Mall et devrait être inauguré à la fin de l’année 2020.Ce projet architectural qui est retenu est l’œuvre artistique de l’ancien militaire Harvey Pratt, membre des tribus cheyenne et arapahoe. Baptisé Warriors’ Circle of Honor (Cercle d’honneur des guerriers), il a été choisi parmi 120 autres maquettes.
Au centre du nouveau monument s’élèvera un grand cercle d’acier monté sur un tambour de pierre. Une flamme sera allumée à sa base lors des cérémonies. Le cercle, élément récurrent des contes amérindiens, évoque le cercle de la vie et de la mort, et la continuité des choses.
Le design de M. Pratt comporte également quatre bancs en arc de cercle installés autour de la sculpture centrale. Leur disposition invite à la discussion entre les visiteurs qui pourront s’y asseoir et se souvenir d’anecdotes à propos de leur service ou de celui de leurs proches dans l’US Army.
Autour des bancs, une allée pavée de briques sera bordée d’un muret duquel se dresseront quatre lances disposées de manière symétrique autour du monument. Emblèmes du courage militaire, ces armes symboliques auront aussi une autre finalité : les visiteurs pourront y nouer des tissus à prière.
En outre, le tambour de pierre socle du cercle d’acier représentera le rythme constant de la combativité et du sacrifice des Amérindiens à travers toute l’Histoire américaine. Le musée des Indiens d’Amérique recense en tout quelque 140 000 anciens combattants amérindiens aux États-Unis, et environ 31 000 Amérindiens et autochtones d’Alaska enrôlés dans l’armée américaine.
Ces hommes et ces femmes sont « parfaitement conscients » d’être au service d’un pays qui n’a pas toujours tenu ses promesses envers les Indiens, « et pourtant ils ont choisi, et continuent de choisir, d’être militaires », souligne le directeur du musée Kevin Gover, qui est membre de la tribu pawnee de l’Oklahoma. « Cela reflète un patriotisme très profond. Je ne vois pas de plus bel exemple du service rendu aux États-Unis et de la promesse qu’il renferme. »
Source: Partager l’Amérique
Fredly ANTENOR

Les commentaires sont fermés.