The news is by your side.

Crise Pétrocaraïbe : Le bilan provisoire fait état de 4 morts et 17 blessés

37

Mercredi dernier, une alliance populaire de jeune est descendue dans les rues de Petit-Goave, revendiquer la rétrocession des fonds du Petro caribe collectés depuis 2004. Cette manifestation sans précédente, a été organisée par plusieurs groupes, après qu’une rumeur ait circulé faisant état de ce qu’un militant zélé d’AAA aurait reçu de fortes sommes d’argent pour sustenter le mouvement. Une journée de fortes tensions à Petit-Goave.
Plus de peur que de mal! L’on pouvait apercevoir dans les ruelles, des barricades, des pneus enflammés et d’autres objets qui jonchaient la route Nationale n° 2, paralysant la circulation au centre-ville. Durant pratiquement quatre heures d’horloge, la panique était à son comble. Des révolutionnaires se sont attroupés devant la station jusqu’à 19 h, avec pour seule appétence de s’y introduire et faire rapine. Dans le viseur de ces derniers, la radiotélévision Thim émettant depuis la cité Soulouquoise.
En revanche, ces derniers ont fait face à la riposte herculéenne des éléments du Corps d’Intervention et de maintien d’Ordre (CIMO). Quelque temps après, la situation a drastiquement baissé suite à quelques blessures orchestrées par les assaillants. C’est grâce au professionnalisme des forces de l’ordre que le pire a été écarté.
En marge de cet incident, une messe action de grâce a été dite par le curé Boniface Senat à la basilique de Petit-Goâve, sous la conduite du maire adjoint Delor Desgranges. Étaient conviés à cette célébration eucharistique, les jeunes élèves de différents établissements scolaires de la localité, des enseignants, et bien d’autres autorités. Cette célébration s’est achevée au pied du Tamarinier, arbre fétiche dont seul le peuple de Petit-Goave l’histoire maitrise l’histoire en chœur.
Par Anel Joseph

Les commentaires sont fermés.