The news is by your side.

Économie circulaire en Haïti : opportunité de créer des emplois et de réduire la pauvreté

0 231


La crise des déchets est un problème majeur au niveau mondial, qui a des impacts sur l’environnement, la santé publique et l’économie. La croissance économique et démographique a entraîné une augmentation considérable de la production de déchets ces dernières années, entraînant une pollution de l’air, de l’eau et des sols, une perte de biodiversité et des émissions de gaz à effet de serre.

La résolution de ce problème se trouve dans un concept en économie dénommé économie circulaire, qui cherche à réduire la production de déchets en créant un système économique durable où les ressources sont utilisées de manière efficace et où les déchets sont recyclés, réutilisés ou compostés. Haïti pourrait s’inspirer de cette approche pour réduire les déchets et créer des opportunités économiques durables.

À Paris, l’adoption d’une feuille de route pour l’économie circulaire en 2017 a permis de mettre en place des actions visant à réduire, réemployer, réparer, rénover et recycler les déchets. Cette initiative pourrait éviter la mise en décharge et l’incinération de 75 % des déchets produits.

En Haïti, où la gestion des déchets est un défi majeur, moins de 30 % des déchets solides sont collectés et seulement 10 % sont traités de manière appropriée, ce qui a des conséquences graves pour la santé publique, l’environnement et l’économie. Cependant, il y a plusieurs initiatives en cours qui visent à promouvoir une économie circulaire, par exemple le recyclage des plastiques est une opportunité pour créer de la richesse en transformant les déchets en matières premières. Des entreprises pourraient ainsi se spécialiser dans la collecte, le tri, le nettoyage et la transformation des plastiques en objets utiles, tels que des sacs réutilisables, des tuyaux d’irrigation, ou des jouets pour enfants.

Les déchets organiques peuvent être valorisés en compost pour fertiliser les sols. Cette technique permettrait de produire de la nourriture de qualité, réduire les coûts d’engrais et de pesticides, et limiter les émissions de gaz à effet de serre. Les agriculteurs pourraient être formés pour créer leur propre compost, ou des entreprises spécialisées pourraient se charger de la collecte et de la transformation des déchets organiques.

Quant aux métaux, ils peuvent être récupérés et transformés en matières premières pour l’industrie. Ils sont très recherchés sur le marché mondial, ce qui en fait une source de revenus potentielle. Les entreprises pourraient se spécialiser dans la collecte, le tri, le nettoyage et la transformation en lingots ou en fils métalliques, qui seraient vendus aux industries locales ou exportés.

Le recyclage des déchets plastiques, organiques et des métaux est une opportunité pour créer des emplois, générer des revenus, réduire la pollution, préserver les ressources naturelles, et lutter contre la pauvreté. Il s’agit d’un système vertueux qui peut bénéficier à tous les acteurs de la chaîne, de la collecte à la transformation en produits finis.

En termes de génération de richesses durables, la gestion des déchets peut offrir des opportunités économiques importantes. Prenons l’exemple de Waste Management et Republic Services qui sont  les deux plus grandes sociétés de gestion de déchets aux États-Unis.

Waste Management a été fondée en 1968 et gère une variété de déchets solides, y compris les déchets ménagers, les déchets dangereux et les déchets de construction. La société possède plus de 300 centres de recyclage, 260 installations de transfert et plus de 200 décharges à travers les États-Unis. En 2020, le chiffre d’affaires de Waste Management était de 15,5 milliards de dollars et elle employait environ 43 700 personnes.

Republic Services, fondée en 1998, gère également une variété de déchets solides et propose des services de collecte, de transport, de traitement et de recyclage des déchets. La société possède plus de 190 décharges et 70 centres de recyclage à travers les États-Unis. En 2020, le chiffre d’affaires de Republic Services était de 10,2 milliards de dollars et elle employait environ 36 000 personnes.

Waste Management et Republic Services ont adopté des pratiques innovantes pour réduire l’impact environnemental et promouvoir le développement économique durable. Ils ont développé des technologies pour récupérer le gaz méthane généré par les décharges et ont investi dans des initiatives de tri et de recyclage.

Les deux sociétés ont créé des emplois et généré des revenus grâce à leurs activités de gestion des déchets. En outre, la récupération de matériaux recyclables peut générer des revenus supplémentaires pour les sociétés et aider à réduire les coûts de gestion des déchets.

Le gouvernement haïtien pourrait encourager l’économie circulaire en créant un environnement propice à l’innovation et à l’entrepreneuriat social axé sur la réduction des déchets et la valorisation des ressources, en offrant des programmes de financement et des incitations fiscales pour les entreprises qui mettent en œuvre des pratiques circulaires, ainsi qu’en renforçant les infrastructures de collecte et de traitement des déchets. En encourageant une économie circulaire, Haïti pourrait non seulement résoudre sa crise des déchets, mais aussi stimuler l’innovation, la création d’emplois et la croissance économique.

La gestion des déchets est un défi important en raison du manque d’infrastructures et de financement pour la gestion des déchets. Il est donc crucial que des solutions durables et viables économiquement soient développées pour résoudre ce problème. Cela peut inclure la promotion de pratiques de gestion des déchets durables et le développement de partenariats public-privé pour investir dans les infrastructures nécessaires à la gestion des déchets.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.