The news is by your side.

Économie : L’importance du code SWIFT pour l’économie haïtienne et les risques liés aux sanctions financières

0 119

SWIFT est le sigle de la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication. C’est une entreprise belge qui existe depuis 1973 et qui exerce ses activités à l’échelle mondiale dans le domaine des paiements interbancaires.

Ce code est un numéro d’identification de banque à l’échelle internationale. Il permet d’identifier le pays, la banque et la filiale où un compte est enregistré. Composé de 8 à 11 chiffres, il correspond au code BIC indiqué sur le relevé d’identité bancaire. Les quatre premiers caractères correspondent au code de la banque, les deux suivants au code du pays et les deux derniers au code du lieu. Toutefois il est est différent de l’IBAN, qui permet d’identifier un compte individuel.

Le système financier international repose sur cet élément essentiel qui facilite les transactions financières transfrontalières et permet d’identifier les banques à travers le monde. Cependant, si un pays est sanctionné et ne peut plus l’utiliser, les conséquences économiques peuvent être grave . Dans ce contexte, il est important de comprendre les conséquences économiques des sanctions financières et de chercher des solutions alternatives pour minimiser leur impact sur l’économie et les citoyens des pays concernés.

Cependant, si un pays est sanctionné et ne peut plus utiliser cet outil, les conséquences économiques peuvent être graves. Les sanctions financières peuvent entraîner une diminution des investissements étrangers et un ralentissement du commerce international, ce qui peut nuire à l’économie du pays et à ses citoyens. Des exemples récents en Iran, en Corée du Nord et en Russie montrent les conséquences économiques de l’impossibilité de son utilisation.

En Haïti, son emploi peut être particulièrement importante pour stimuler l’économie car il peut faciliter les transactions internationales, ce qui peut être crucial pour les entreprises qui cherchent à exporter leurs produits ou à importer des biens de première nécessité. Les exportations haïtiennes ont atteint 1,05 milliard de dollars en 2019, principalement vers les États-Unis, la République dominicaine et le Canada. Si Haïti était sanctionné et ne pouvait plus l’utiliser, cela pourrait avoir des conséquences graves sur l’économie. Les entreprises haïtiennes pourraient avoir du mal à importer des biens de première nécessité ou à exporter leurs produits, ce qui pourrait nuire à leur capacité à générer des revenus et à créer des emplois. Cela pourrait également avoir des conséquences négatives pour les menages qui dépendent des importations pour leurs besoins quotidiens.

Il est important de noter que les sanctions financières imposées à un pays peuvent avoir des conséquences économiques significatives, comme nous l’avons vu avec les exemples de l’Iran, de la Corée du Nord et de la Russie. En Iran, par exemple, les sanctions américaines ont entraîné une chute de 6% du PIB en 2019, tandis qu’en Russie, les sanctions ont entraîné une perte de 1,5 point de pourcentage du PIB en 2018. Ces conséquences économiques peuvent être particulièrement graves pour les pays qui dépendent fortement des exportations et des importations pour leur économie, comme c’est le cas d’Haïti.

Les entreprises haïtiennes pourraient avoir du mal à importer des biens de première nécessité ou à exporter leurs produits, ce qui pourrait nuire à leur capacité à générer des revenus et à créer des emplois. Cela pourrait également avoir des conséquences négatives pour les citoyens haïtiens qui dépendent des importations pour leurs besoins quotidiens. Par conséquent, il est important de comprendre les conséquences économiques des sanctions financières et de chercher des solutions alternatives pour minimiser leur impact sur l’économie et les citoyens des pays concernés.
En somme, il est crucial que les sanctions financières soient utilisées avec prudence et que des solutions alternatives soient trouvées pour minimiser les conséquences négatives pour l’économie et les citoyens des pays concernés. Si les sanctions sont utilisées à bon escient, elles peuvent contribuer à résoudre les problèmes internationaux, mais si elles sont mal utilisées, elles peuvent avoir des conséquences désastreuses. En tant que communauté internationale, il est important de travailler ensemble pour trouver des solutions pacifiques aux problèmes internationaux, plutôt que de recourir à des sanctions financières qui peuvent nuire aux plus vulnérables.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.