The news is by your side.

Haïti : Le Parti RASIN KAN PÈP LA dénonce avec fermeté l’assassinat crapuleux de Eric Jean Baptiste

0 37

Dans une note datant du 31 octobre 2022, le Parti RASIN KAN PÈP La dénonce avec constance l’assassinat crapuleux de l’homme d’affaires et Secrétaire Général du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), Eric Jean Baptiste, survenu dans la nuit du vendredi 28 octobre 2022 à Laboule 12 ainsi que son garde du corps, Peterson Vernouis, un trentenaire, qui l’accompagnait pendant qu’il rentrait chez lui à Tara’s. 

C’est un acte odieux qui rentre dans la logique d’une main cachée cherchant par tous les moyens à terroriser la population haïtienne dans le seul but d’introduire dans le pays une force militaire étrangère. C’est dans l’objectif de provoquer un climat de terreur au sein de l’opinion publique qu’un tel acte a été commis. Peut-on lire dans cette note signée par Marc Antoine Fils-Aimé et Camille Charlemers, respectivement Secrétaire Général et Porte-parole de RASIN KAN PÈP LA. 

Le parti se dit contre la gangstérisation coloniale du pays et s’oppose à toute intervention militaire sollicitée par le gouvernement actuel. À contrario, il prône un combat anti impérialiste en faisant appel aux forces progressistes du pays pour sortir du gouffre dans lequel on nous maintient. 

Le Parti décrit l’homme d’affaires et Secrétaire Général du RDNP comme un homme de terrain, fils digne de la nation très engagé dans le social et la politique, Décédé à l’âge de 51 ans, la mort de ce grand défenseur de la dignité nationale dans ses prises de position et de ce grand citoyen qui a mené à cor et cri la bataille pour exiger réparations et justice des victimes du choléra constitue une grande perte pour le pays, estime le Parti RASIN KAN PÈP. 

Après s’être échappé en 2018 d’une tentative d’assassinat au niveau de carrefour feuilles lorsque sa voiture avait été la cible de plusieurs projectiles, il a toujours tenu son engagement dans des œuvres sociales d’importance et son engagement dans la défense de la dignité nationale. 

Il est à constater que depuis plus d’une année environ, la zone de laboule 12 est devenue un endroit criminogène contrôlé par des bandits armés qui régnaient en maîtres et seigneurs. Et, depuis plusieurs victimes ont été recensées dans ce quartier dit huppé de Pétion-Ville sous le regard jusqu’à présent passif des autorités policières.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.