The news is by your side.

Haïti/RD: Déportation des femmes haïtiennes enceintes, le CNSCA dénonce l’atrocité du gouvernement dominicain

0 73

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 12 novembre 2021, le Conseil National de la Société Civile Ayitienne (CNSCA) dénonce le comportement arbitraire, déraisonnable et fantaisiste du Gouvernement dominicain pour ces mesures, dit-il, qui sont en non conformité au respect des droits humains dans le cadre de la deportation des femmes enceintes. 

Lire l’intégralité de la note 

Ces dernières semaines ont été marquées par bien d’évènements majeurs tant sur le plan politique, économique et social étalant ainsi les problèmes de l’insécurité, de la rareté du carburant qui bat son plein dans le pays. Par ailleurs, une guerre diplomatique a, depuis quelques jours enflammée la toile après que le Chancelier haïtien, Dr Claude Joseph a recadré le Président dominicain, Luis Abinader, sur le problème de l’insécurité qui sévit dans le pays. Les relations diplomatiques entre les deux parties de l’île a depuis connu une tournure sans précédente où une vague de mesures conservatoires ont été prises par le gouvernement dominicain en vue de se venger d’Haïti. 

Le conseil National de la Société Civile Ayitienne(CNSCA) dénonce le comportement arbitraire, déraisonnable et fantaisiste du Gouvernement dominicain pour ces mesures, dit-il, qui sont en non conformité au respect des droits humains.

Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne(CNSCA) condamne avec la dernière rigueur le comportement capricieux du président dominicain s’arrogeant le droit de traquer les haïtiens en terre voisine comme des animaux sauvages tout en leur privant de tous leurs droits fondamentaux garantis par la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen et ratifiés par les États membres en Assemblée Générale des Nations-Unies le 10 décembre 1948 à Paris.

 Le CNSCA s’indigne que le président dominicain fait de la diplomatie dominicaine une affaire privée en prenant des décisions arbitraires qui pourront, à l‘avenir, exacerber la relation entre les deux pays et qui auront de graves conséquences sur les deux parties de l’île car, en dépit des différends connus par le passé, Haïti et la République Dominicaine sont les deux ailes d’un même oiseau condamnées à exister ensemble.

En effet, les mesures prises par le gouvernement dominicain de suspendre le programme de renouvellement de visas pour les étudiants haïtiens, de suspendre ses vols vers Haiti, de déporter massivement les ressortissants haïtiens(les sans papiers), de fermer la frontière et, par conséquent, les marchés binationaux, sont arbitraires et sont en non conformité à la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyens. 

Ces mesures sont inacceptables! Nous ne tolérons pas que le président dominicain s’érige en bourreau de l’île! Haïti et la République Dominicaine sont deux pays amis, ils ont des relations diplomatiques, les différends des deux pays doivent être traités à l’amiable et avec respect.

De plus, cette chasse aux ressortissants haïtiens, lancée par le gouvernement dominicain, est inhumaine car ils interdisent l’accès aux soins de santé par nos frères et sœurs sans papiers et déportent massivement mêmes les femmes enceintes! Ce qui est révoltant et inacceptable! Des videos tournées en boucle sur les réseaux sociaux montrent que les mauvais traitements infligés aux femmes lors de la déportation et la férocité avec laquelle ils traquent nos frères qui squattérisaient dans une école en construction. 

Devant ces atrocités du gouvernement dominicain à l’égard de nos compatriotes, le Conseil National de la Société civile Ayitienne demande aux autorités dominicaines à se ressaisir et à se détourner de ces pratiques archaïques non conformes aux droits humains.  De plus, le CNSCA invite les autorités haïtiennes à faire tout ce qui est possible en vue de protéger nos sœurs et frères de l’autre côté de l’île et de défendre avec maestria leurs droits bafoués et piétinés. Le Conseil National de la Société Civile Ayitienne exige les autorités haïtiennes à engager une démarche diplomatique fiable et efficace avec les autorités dominicaines pour supporter nos sœurs et frères en situation difficile en terre voisine.

En somme, le CNSCA admet que la République Dominicaine doit protéger son territoire et, le cas échéant, interdire ou déporter toutes personnes s’introduisant sur le sol dominicain en non conformité aux lois régissant leurs  statuts dans le pays. Mais cela doit se faire dans le strict respect des normes garantissant les droits et la dignité de la personne humaine. 

La chasse aux ressortissants haïtiens leur privant même de leurs droits les plus fondamentaux est archaïque et arbitraire! Nous invitons les autorités des deux gouvernements à engager un dialogue diplomatique sain en vue d’enrayer à cette situation qui ne fait qu’envenimer la relation entre les deux peuples afin de garantir la paix et la sécurité des deux côtés, de prémunir voire immuniser une relation harmonieuse sur l’île.

M. Joseph Domingue ORGELLA

Coordonnateur du Conseil National de la Société Civile Ayitienne “CNSCA”. [email protected]

+509 40 72 73 80

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.