The news is by your side.

Haïti: Trois structures dans la préparation d’un seul et même dialogue

43

Pour un même dialogue, le gouvernement haïtien a mis en place trois structures differentes dans un laps de temps. Il s’agit du comité du dialogue inter-haïtien, le secrétariat des Etats Généraux sectoeriels et la cellule de la Primature qui dirige le Pacte de Gouvernabilité.
Tout à commencer avec la mise en place d’une commission sur les Etats Généraux sectoriels de la nation qui avaient été présentés comme une priorité par le président Jovenel Moïse,il y a un peu plus d’un an. Cette commission qui avais soummis son premier rapport d’étapes fin décembre 2018 n’a jamais recu de reponse de la part du président Jovenel Moise. Rappelons que 47 millions de gourdes sont déjà dans les travaux de cette commission et certains employés reclamment 5 mois d’aéres de salaire.
Quelques mois après son installation comme Premier ministre, Jean-Henry Céant a été mandaté par le Chef de l’Etat d’élaborer un pacte de gouvernabilite afin d’initier le dialogue. Au cours de la presentation de ce pacte de gouvernabilité le 23 janvier 2019 au Centre de convention de la BRH, le Président s’est dit personnellement insatisfait du travail de son Premier ministre ce qui, depuis lors, crée un malaise entre les deux têtes de l’executif.
A la surprise générale, le président a constitué un comité de facilitation du dialogue inter-haïtien en passant outre des demarches initiées préalablement par le Premier ministre. Réagissant sur ce nouveau comité, l’ex sénateur Jean Hector Anacacis prédit déjà son echec du comité qui, selon lui , est formé d’individus en panne de représentativité et de carure politique. Tout en dénonçant des manœuvres visant « à faire passer le temps » en créant une multitude d’entités pour réaliser le même travail, l’ex sénateur croit qu’un vrai dialogue doit passer par la mise en place d’un véritable gouvernement d’ouverture.

Les commentaires sont fermés.