The news is by your side.

Le RFJS 20 ans après l’assassinat de Jeannot Succès

0 245

Le Réseau Frontalier Jeannot Succès pour la promotion et la défense des humains continu de dénoncer les mauvais traitements infligés aux migrant-e-s haïtiens en République Dominicaine

Ce jeudi 13 aout 2020 marque le 20e anniversaire de l’assassinat de Jeannot Succès.

À l’occasion de cette commémoration le RFJS ne cesse de dénoncer le sort que subit les migrant-e-s Haïtien en République dominicaine. Le réseau a profité de cette même occasion pour réclamer justice et réparation pour la famille de Jeannot Succès un migrant haïtien assassiné le 13 août 2000, par des militaires dominicains non loin de la localité de Miguel, à Savanette (centre).

Le RFJS déplore également le fait que vingt (20) ans plus tard, aucune lumière n’est encore faite sur ce dossier, malgré de nombreux témoignages et de diverses démarches effectuées par sa famille, soutenues par diverses organisations de promotion et de défense des droits humains. Il faut que la justice haïtienne se réveille de sa léthargie et proclame à la famille Jeannot succès ce qui lui est du 20 ans après telle est la proposition du RFJS.

Le RFJS réitère le dévouement de toutes les organisations de promotion et la défense des droits humains à se mettre du côté de la justice sur ce cas d’assassinat crapuleux de Jeannot Succès et de tous les migrants victimes des bourreaux dominicain de ces deux décennies. Le Réseau frontalier Jeannot Succès a exprimé sa grande inquiétude ainsi que sa profonde indignation face aux cas de violences contre les ressortissants haïtiens.

Le RFJS ne cache pas ces inquiétudes sur le fait en ces derniers jours en république dominicaine il y a des déportations massives et illégales des migrant-e-s inquiète. Ces opérations, qui le plus souvent sont accompagnées d’arrestations et de détention arbitraires, se déroulent dans le mépris total du protocole d’accord du 2 décembre 1999 signé par les autorités des deux pays, selon le RJFS.

 Le RFJS a recensé des centaines et des milliers de migrants-es haïtiens-nes, dont des femmes enceintes ainsi que des enfants non accompagnés (ENA), grâce à ses nombreux komite dwa moun (KDM) présents notamment sur les différents points frontaliers officiels et non officiels, témoignant  avoir été l’objet de violences corporelles et psychologiques et contraints à des travaux forcés ces manquements portent atteinte au respect des droits à la personne.

Le RFJS appelle les autorités haïtiennes à créer des conditions de vie digne dans le pays face à cette situation afin de garantir un avenir meilleur à tous les haïtiens-nes et de les encourager à y vivre.

En conclusion, le Réseau Frontalier Jeannot Succès exige des autorités dominicaines le respect du protocole d’accord sur les mécanismes de rapatriement et la réactivation de l’enquête sur l’assassinat de Jeannot Succès pour que toute la lumière soit faite autour de cette affaire et que sa famille puisse obtenir justice et réparation.

Ronaldo Junior DIEUDONNE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.