The news is by your side.

Les journalistes protesteront dans les rues ce lundi 11 Mai pour défendre leurs droits .

330

Dans une note portant la signature du journaliste Senior Guyler C Delva, les journalistes gagneront les rues le lundi 11 mai 2020 pour dénoncer l’arbitraire du gouvernement.

Entre autres revendications, ils vont exiger que le gouvernement lève la mesure arbitraire qui restreint la liberté de mouvement des journalistes haïtiens,sous prétexte de couvre-feu alors que la constitution est claire en son article vingt-quatrième tiret un (Art 28-1) qui stipule que « Le journaliste exerce librement sa profession dans le cadre de la loi et cet exercice ne peut être soumis à aucune autorisation ni censure ,sauf en cas de guerre. »

Dans la même veine, Guyler C Delva profite de la note pour faire cette question au président Jovenel Moïse et le PM joute: Haïti est-elle en guerre ? Si oui, avec quel pays? Tandis que ,a-t-il écrit, le journaliste n’a besoin d’autorisation de quiconque pour faire son travail puisque nous ne sommes pas en guerre…

Du côté du Gouvernement

Un laisser-passer délivré par le ministère de la Culture et de la Communication pour circuler dans les rues est exigé à tout journaliste, au-delà de 8:00 h PM

Cette mesure dénote une velléité dictatoriale

C’est dommage ! L’administration Moïse/Joute doit savoir que ces temps sont révolus. Tout plan pour contrôler la presse ou replonger le pays dans la dictature est déjà voué à l’échec, peut-on lire dans la note. Et, à cet effet, plusieurs activités sont prévues dans les prochains jours pour continuer à signifier au gouvernement notre rejet de son plan macabre, attentatoire et préjudiciable à la liberté de la presse et aux valeurs démocratiques.

Pierre Jocelyn Junior FORESTAL

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.