The news is by your side.

Mondiale / Santé-Covid-19: L’OMS entre silence ou refus du Covid-Organic ; L’Antidote Malgache

886

Nous sommes pour la plupart préoccupés par la rage du nouveau Covid-19 dans le monde, déclaré officiellement le mois de décembre dernier en chine. Depuis, les informations ne manquent pas dans les médias. Malheureusement , cela parait plus qu’évident que les informations véhiculées sont plus dangereuses que le virus lui-même. Faut- t-il comprendre que nous sommes donc laissés à nous-mêmes ?

De décembre à date, le virus a déjà touché 193 pays sur 195 reconnu par l’ONU, en fait c’est ce que disent les médias, avec plus de quatre (4) millions d’infectés et près de trois cents (300) mille morts. Cependant, toujours pas de réponse de l’OMS, le prétendu vaccin pouvant prévenir, pourquoi pas guérir aussi ce tueur invisible (une dénomination populaire du virus dans les médias) sinon des milliards investis en espérant trouver le vaccin miracle.

En dehors de l’initiative de l’OMS, des pays entreprennent des recherches afin de mieux comprendre le virus pour pouvoir l’empêcher de propager. Depuis le mois d’avril, des essaies cliniques ont été énoncés par un laboratoire en Angleterre et aussi dans d’autres pays occidentaux. Ce même mois d’avril, le Madagascar a annoncé officiellement avoir trouvé l’antidote miracle pouvant à la fois prévenir et guérir le virus (COVID-19) du nom « COVID-ORGANIC ». Un antidote dérivé de la médecine traditionnelle. Peu après, les autorités ont commencé, par le biais de son armée, à faire la distribution à toute la population en faisant de porte-à-porte.

Que dit l’OMS à ce propos ? A-t-elle, l’OMS, entrepris de suivi par suite du propos du président Malgache Andry Rajoelina sur l’antidote? Nous ne sommes pas autant surpris de l’inaction/non-intervention de l’OMS puisque si elle adopte de tel antidote, ce serait un gros coup pour la médecine scientifique, d’une part et d’autre part, la paternité reviendrait au Madagascar. Il n’y a pas que cela, toutefois. La question de la géopolitique en est pour beaucoup. Accorder de l’importance à un antidote développé en Afrique, c’est en quelque sorte lui donner sa place au côté des pays occidentaux qui prétendent être au centre du monde dans les sciences et les technologies . Même en temps d’une crise, supposément mondiale, où la priorité devrait être la vie humaine, mais hélas.

L’on peut se questionner sur l’efficacité de l’antidote Malgache, mais les faits sont bien visibles. Le Madagascar est l’un des rares pays touchés par le virus depuis plus de soixante (60) jours qui n’a jusqu’au aujourd’hui recensés aucun mort sur 193 et 101 sont guéris.

Au Début du mois de Mai, les autorités Malgaches, dans le cadre de la coopération entre les pays africains, ont livré à d’autres pays comme la RDC, la Côte-D’ivoire, le Centre Afrique et d’autres le « COVID-ORGANIC » dans le but de la lutte contre le coronavirus.

 En attendant la grâce de l’OMS, des milliers de vie humaine sont détruites tous les jours. Et les autres attendent désespérément le vaccin. Mais le Madagascar, quant à lui, continue de faire don à ses confrères africains. L’histoire seule sera notre témoin.

Francky SAINT-FLEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.