The news is by your side.

Santé / Covid-19 : La planification familiale, il faut y penser pendant le confinement.

247

Le confinement de nos jours est prioritaire et obligatoire pour nous préserver de toute infection relative au COVID-19, cependant, les conséquences peuvent être lourdes si vous ne vous assurez pas d’appliquer une méthode de contraception durant ces temps passer en couple.
Voilà quelques méthodes de contraception :
DIU (Dispositif Intra-Utérin)
Il existe actuellement deux sortes de DIU (anciennement appelé “stérilets”) : au cuivre ou hormonal. Le DIU est positionné dans l’utérus par un médecin ou une sage-femme sans anesthésie. La durée d’action du DIU est de 4 à 10 ans en fonction des modèles. Cependant, il peut être enlevé́ par le médecin dès que la femme le désire.
Pilule contraceptive:
Comprimé qu’il faut prendre tous les jours à la même heure pendant 21 jours suivis de 7 jours de pause, ou 28 jours selon les pilules. La pilule agit grâce à différentes hormones, chaque pilule en contenant une ou deux.
Patch contraceptif:
Il est à coller à vous-même sur la peau et, est à renouveler toutes les semaines à la même heure, ceci pendant 3 semaines. La quatrième semaine est celle durant laquelle on ne porte aucun patch. Ce n’est pas pour autant que vous n’êtes pas protégée : l’effet contraceptif est toujours présent. L’arrêt du patch ne fait que provoquer l’arrivée des règles.
Implant contraceptif:
L’implant contraceptif libère des hormones de façon continue. Il a la forme d’un petit bâtonnet cylindrique et mesure 4 cm de long pour 2 mm de large. Il est inséré au niveau de la face interne du bras, sous la peau. Le médecin ou la sage-femme insère l’implant sous anesthésie locale, cela ne dure que quelques minutes. Il peut être retiré dès que vous le désirez mais ne peut pas rester en place plus de 3 ans.
Préservatif masculin:
Le préservatif est l’un des seuls moyens de contraception qui protège non seulement de la grossesse mais également de la transmission de la plupart des infections sexuellement transmissibles (IST) comme le SIDA. Il est composé de latex ou de polyuréthane (pour les allergiques au latex).
Le préservatif s’utilise avant la pénétration. Il se déroule sur le pénis en érection afin de retenir le sperme. Il est à usage unique : un nouveau préservatif doit être utilisé à chaque rapport sexuel.

Préservatif féminin :

Le préservatif féminin, comme le préservatif masculin, protège des risques de grossesse ainsi que des infections sexuellement transmissibles (IST) telles que le SIDA. Il est constitué de nitrile ou de polyuréthane. On peut le placer quelques heures avant le rapport sexuel. Il est à usage unique.
Progestatifs injectables:
Un progestatif injectable, c’est-à-dire une hormone, est administrée par injection intramusculaire tous les 3 mois par un médecin, une infirmière ou une sage-femme. Cela permet d’assurer une contraception continue durant 12 semaines. Cette méthode est très efficace mais elle peut provoquer des effets indésirables importants (prise de poids, retard des règles) contre lesquels on ne peut rien faire, seulement attendre que les effets cessent.

La santé  au rythme 


Les commentaires sont fermés.