The news is by your side.

Vierge ! Veut dire quoi ?

80

La virginité peut être envisagée d’un point de vue anatomique comme l’état d’un homme ou d’une femme qui n’a pas connu de relations sexuelles.
D’un point de vue anatomique
Dans le langage médical la virginité, chez la femme, se définit par la présence de l’hymen. L’hymen est une petite membrane (fine peau) de forme et d’épaisseur variables, située à l’entrée du vagin de la jeune fille. Cette membrane est percée comme un anneau afin de laisser s’écouler le sang des règles. La rupture de l’hymen n’est donc pas toujours liée à une relation sexuelle avec pénétration. Et, il y a des filles qui naissent sans hymen!
D’un point de vue de la sexualité
Si on part du principe que la virginité concerne ceux et celles qui n’ont jamais eu de rapports sexuels, on peut se demander ce qu’on entend par « rapport sexuel ». Qu’en est-il de la fellation ou de la sodomie qui comprennent une pénétration mais qui laisse l’hymen intact ? Qu’en est-il des rapports sexuels entre filles qui se passent sans pénétration mais qui pourtant sont bien des rapports sexuels?
Virginité stéréotypée
Sous l’influence des représentations sociales, on a parfois tendance à classer les filles selon deux catégories : les filles « faciles » et les filles « bien ». Ces stéréotypes sont le reflet de ce que la société transmet comme image de la femme. Or la réalité est bien plus complexe que ça : on s’imagine qu’une fille doit être jolie mais pas sexy, séduisante mais pas aguicheuse, drôle mais pas familière etc…. Tous ces messages contradictoires conditionnent la façon dont chaque femme se construit et peuvent parfois nous pousser à faire des choses dont on n’a pas vraiment envie.
Et pour les garçons, ça se passe comment? Est-ce que la société leur impose également des normes s’ils sont puceaux ou pas?
La Santé au Rythme

Les commentaires sont fermés.