The news is by your side.

Haïti : L’Association Nationale des Juristes Haïtiens condamne la fusillade au champs de mars

0 142

Dans une  Note de Presse publiée ce mercredi 3 mars 2021, l’ANAJUH condamne la Fusillade survenue dans les parages du champs de Mars à proximité du palais National.

L’Association Nationale des Juristes Haïtiens (ANAJUH), étant un organisme œuvrant pour la  défense des droits humains a appris avec consternation une fusillade survenue dans la zone du champs de Mars, à quelque mètre du palais National, ce Mercredi 3 Mars 2021, causant la mort de deux personnes et une femme enceinte blessée. Peut on lire dans la note. 

Selon l’association, Une telle crapulecrie augmente davantage la frayeur chez la population haïtienne qui, depuis quelques temps dit-elle vit dans une incertitude à nulle autre pareille. 

L’ANAJUH pense que si aux alentours du palais national qui devrait être un espace  hautement sécurisé alors que survient un tel tel incident malheureux, ça prouve clairement que les citoyens Haïtiens sont livrés a eux mêmes. Et pense que la violation systématique des droits humains en Haïti, notamment le droit à la vie, sans une intervention de l’Etat pour éviter le pire prouve très clairement que l’Etat n’accorde aucune importance au susdit droit, garanti par la constitution de 1987, également la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et du pacte international relatif aux droits civils et politiques et de la convention interaméricaine des droits de l’homme.

L’Association Nationale des Juristes Haïtiens a condamné avec la plus grande rigeur cet incident malheureux survenu à proximité  du palais Nationale. Elle profite du même coup pour demander une énième fois à l’Etat d’assumer sa responsabilité en vue de garantir à chaque citoyen  le droit à la vie.

En outre, L’Association Nationale des Juristes Haïtiens demande aux autorités judiciaires et policières du pays d’ouvrir sans, délai, une enquête sérieuse afin de trouver les auteurs, co-auteurs et les complices de cet acte de barbarie.

L’Association Nationale des Juristes Haïtiens (ANAJUH) a renouvellé sa détermination dans la lutte pour le respect des droits fondamentaux de la personne humaine.

Ronaldo Junior Dieudonné 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.