The news is by your side.

Les pronostics de l’OMS contre l’Afrique : des menaces voilées contre le continent

635

Le nouveau coronavirus (Covid-19) ne cesse de marquer son passage partout dans le monde. Environ 6 mois depuis son apparition, plus de 4,000,000 de personnes (majoritairement les adultes en âges avancés et ceux-là dont leur système immunitaire est faible suite à une maladie) ont été déjà révélées infecter. Toutefois, l’Europe, le nord de l’Amérique et une partie de l’Asie sont les principales victimes.

En attendant un vaccin par la plus haute entité chargée de la santé mondiale, l’OMS, chaque pays voire même continent travaille sur des résolutions partielles afin d’empêcher une propagation massive. Pourquoi les pays prétendument développés sont les plus touchés par le virus ? Quelle préoccupation de l’OMS vis-à-vis de ces pays ?

Dans plusieurs conférences tenues par cette dite organisation, les hauts placés ne manquent pas à diriger leur regard avec des propos vers le continent Africain, citons : « l’Afrique est notre priorité ». Celui-ci est le moins touché avec l’Océanie. Pourquoi faire de l’Afrique leur priorité alors qu’il y a des milliers de mort en Europe et en Amérique du nord ? Priorité en quoi ?

Depuis la première semaine du mois de Février jusqu’à date, le nombre de cas infectés et de morts augmentent à grand pas, aucun pronostic n’a été prononcé par l’OMS pour les pays occidentaux. Cependant, à leur dernière conférence à la première semaine du mois de Mai, ils prévoient entre 83 à d 280 mille morts dans les six mois à venir sur le continent Africain. Aucun lien direct entre le nombre d’infectés actuel à cette projection dans six mois. Pourquoi est-ce sur l’Afrique qu’il prononce ce pronostic ? Pourquoi autant d’empathie pour l’Afrique en ce temps de la Covid-19 alors des milliers d’hommes et femmes meurent tous les jours dans les pays ? Quel discours cachent-ils dernier cette empathie ?

Malgré les efforts des pays africains dans la lutte contre le virus, l’OMS et d’autres laboratoires de recherches en Europe ne cessent de les ignorer/minimiser. Dans un article publié récemment sur « science et avenir » il dit que l’antidote du Madagascar (Covid-Organic) ne suit aucune procédée scientifique et qu’il faut attendre aux effets secondaires. Bien avant cela, l’OMS disait avoir des réserves sur l’efficacité de l’antidote. Est-ce parce que l’antidote n’est pas développé dans des laboratoires occidentaux? Ou encore, parce que c’est un dérivé de la médecine traditionnelle? Mais la réponse de du président Malgache sur France 24 lors d’une interview était simple mais frappant, je cite : “le problème du Covid-Organic, c’est parce qu’il s’est développé en Afrique.

Francky SAINT-FLEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.